Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne :
aujourd'hui :
au total :

Annonces



Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > villes et oppida celtiques / colonies et comptoirs grecs / Antipolis / Colonia Antipolitana Lepida ? (Antibes)
Retour
Encyclopédie Celtique

Antipolis / Colonia Antipolitana Lepida ? (Antibes)

Les villes Celtiques
Nom antique:Antipolis / Antipoleos / Colonia Antipolitana Lepida ?
Ville:Antibes
Localisation:Alpes-Maritimes
Peuple:Massaliotes puis Déciates
Etymologie:La ville d'en face (en grec)
Datation:
Type:comptoir massaliote


Antipolis / Αντιπολεως / Ἀντίπολιν - Poste le plus avancé des Massaliotes au IIIe s. av. J.-C., d'après le Pseudo-Scymnos. Le nom de ce port est grec, αντι- signifie "opposé" et πολις "ville". Antipolis est littéralement "la ville opposée", "la ville d'en face".


Antipolis, comptoir massaliote

Cette place a été édifiée pour combattre les pilleurs celto-ligures et garantir la sécurité des commerçants massaliotes. Antipolis fut d'ailleurs assiégée à plusieurs reprises au IIe s. av. J.-C. par les peuplades voisines.

Pseudo-Scymnos, v. 201-216 : Tout près est Massilia très-grande ville, colonie des Phocéens. Ils la fondèrent dans la Ligystique cent vingt ans, dit-on, avant que fût livrée la bataille de Salamine. C'est ce que rapporte de sa fondation l'historien Timée. Puis vient après elle Tauroïs et, dans le voisinage, Olbia et, à l'extrémité, Antipolis.

Polybe, Histoire Générale, XXXIII, 8, : "[?]vers le même moment, arrivèrent des ambassadeurs envoyés par les Massaliotes, qui étaient depuis longtemps soumis aux attaques de Ligures. Ils étaient maintenant bloqués chez eux, tandis qu'Antipolis et Nikaia étaient même assiégées"

Strabon, Géographie, IV, 1, 5 : "Ajoutons qu'ils avaient employé leurs forces militaires à fonder un certain nombre de places destinées à leur servir de boulevards contre les Barbares : les unes, situées sur la frontière d'Ibérie, devaient les couvrir contre les incursions des Ibères, de ce même peuple à qui ils ont communiqué avec le temps les rites de leur culte national (le culte de Diane d'Ephèse), et que nous voyons aujourd'hui sacrifier à la façon même des Grecs ; les autres, telles que Rhodanusia et Agathé, devaient les défendre contre les Barbares des bords du Rhône ; d'autres enfin, à savoir Tauroentium, Olbia, Antipolis et Nicaea, devaient arrêter les Salyens et les Ligyens des Alpes. Massalia possède encore des cales ou abris pour les vaisseaux et tout un arsenal"

Strabon, Géographie, IV, 1, 9 : "Quant à la côte qui se prolonge dans la direction du Var et de la partie de la Ligystique attenante à ce fleuve, elle nous présente, avec les villes massaliotes de Tauroentium, d'Olbia, d'Antipolis et de Nicaea, la station navale, fondée naguère par César-Auguste sous le nom de Forum Julium : cette station se trouve située entre Olbia et Antipolis, à 600 stades de Massalia. Le Var coule entre les villes d'Antipolis et de Nicaea, mais passe à 20 stades de l'une et à 60 de l'autre, de sorte qu'en vertu de la délimitation actuelle Nicaea se trouve appartenir à l'Italie, bien qu'elle dépende effectivement de Massalia. Nous l'avons déjà dit, ce sont les Massaliotes, qui, se voyant entourés de Barbares, ont bâti ces différentes places : ils voulaient les contenir et s'assurer au moins le libre accès de la mer, puisque du côté de la terre tout était aux mains de leurs ennemis."

Strabon, Géographie, IV, 6, 3 : "Le port de Monoecus ne saurait contenir beaucoup de bâtiments ni des bâtiments d'un fort tonnage. Il s'y trouve un temple d'Hercule dit Monoecus : d'où l'on peut inférer que le littoral Massaliotique s'étendait naguère jusque-là. La distance jusqu'à Antipolis est d'un peu plus de 200 stades. D'Antipolis, maintenant, à Massalia, voire même un peu au delà, les Alpes qui bordent la côte sont habitées par les Salyens ; la côte elle-même sur certains points nous offre des Salyens mêlés aux Grecs. Dans les anciens auteurs grecs les Salyens sont appelés Ligyens et le nom de Ligystique désigne tout le territoire dépendant de Massalia"

Pomponius Mela, Description de la Terre, II, 5 : "Nicée, Deciatum et Antipolis touchent les Alpes. Vient ensuite Forum-Julii, colonie de vétérans octaviens ; puis Athénopolis, Olbie, Tauroïs, Cithariste, et Lacydon, port des Massiliens, au fond duquel est Massilie."

L'emplacement de la ville antique doit correspondre à la vieille ville d'Antibes, où des vestiges épars ont été mis à jour. On notera néanmoins la découverte dans les années 1960 d'un sanctuaire grec de plein air, daté du IIe s. av. J.-C. à l'époque augustéenne, au niveau de l'actuel parc de Vaugrenier sur la commune voisine de Villeneuve-Loubet.


Une colonie latine d'Antipolis ?

Dépendante de Massalia, Antipolis eu à subir les conséquences de la défaite des Massaliotes face à César. Un décret rendu contre les Massaliotes, a en effet, affranchi Antipolis de la juridiction de Massalia (Strabon, Géographie, IV, 1, 9), conséquences du ralliement de la cité phocéenne au camps de Pompée (49 av. J.-C.).

Strabon, Géographie, IV, 1, 9 : "Nous ferons remarquer seulement dès à présent que, bien qu'Antipolis soit située en dedans des limites de la Narbonnaise, et Nicaea en dedans des limites de l'Italie, celle-ci demeure dans la dépendance de Massalia et fait partie de la Province, tandis qu'Antipolis se trouve rangée au nombre des villes italiques, par suite d'un décret rendu contre les Massaliotes, qui l'a affranchie de leur juridiction."

Devenue indépendante, Antipolis reçu le droit de battre monnaie. De nombreuses monnaies portant les inscriptions ΑΝΤΙΠ. ou encore ΑΝΤΙ ΛΕΠ. ont été découvertes. Cette dernière inscription est de loin la plus riche en information. ΑΝΤΙ ΛΕΠ est souvent considérée comme l'abréviation de ΑΝΤΙ(ΠΟΛΕΩC) ΛΕΠ(ΙΔΟΥ) et indiquerait que Marcus Aemilius Lepidus, gouverneur de Gaule Narbonnaise entre 44 et 43 av. J.-C. aurait élevé le comptoir massaliote au rang de colonie. D'après un passage de l'Histoire Naturelle de Pline (III, 5, 5) et de la Géographie de Strabon (IV, 1, 9), Antipolis serait devenue une colonie latine ou colonie de droit latin, disposant donc de droits civiques inférieurs à ceux des habitants d'une colonie romaine. Il semble que le territoire des Déciates a été rattaché à celui de la colonie d'Antipolis lors de la fondation de celle-ci.

Pline, Histoire Naturelle, III, 5, 5 : "la région des Oxubiens et des Ligaunes, au-dessus desquels sont les Suètres, les Quariates, les Adunicates ; sur la côte, la ville latine d'Antipolis"



Sources:
  • G.-B. Rogers, "Notes sur des rapports métrologiques : un système monétaire en Gaule de 43 à 23 av. J.-C.", Revue Numismatique, vol. 6, n°28, 1986
  • A.-J. Domínguez, "Spain and France (including Corsica)", in An Inventory of Archaic and Classical Poleis ; An Investigation Conducted by The Copenhagen Polis Centre for the Danish National Research Foundation, Oxford University Press, 2005
  • B. Blistène & R. May, Voyage en Massalie. 100 ans d'archéologie en Gaule du Sud, Marseille / Aix-en-Provence, Musées de Marseille / Edisud, 1990
  • J.-H. Clergues, La recherche archéologique à Antibes ; Les secrets de son sol, Ville d'Antibes, Centre de Documentation du Musée Archéologique, Antibes, 1966
  • P. Cosson, Histoire du municipe romain d'Antipolis : Civitas Antipolitana : (Antibes, Cannes, Grasse, Mandelieu...), Serre edition, 1995
  • Julien Quiret pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Aethucolis [ Les divinités gauloises & gallo-romaines (de Abandinus à Aximus) ]
    Blatus [ personnages sur inscriptions (de Balatonus à Busturus) ]
    Carte archéologique de la Gaule 06 - Les Alpes-Maritimes [L. Lautier, M.-P. Rothé] [ Carte archéologique de la Gaule ]
    carte des colonies et comptoirs massaliotes [ cartographie ]
    Celtogalatie narbonnaise par Ptolémée (Géographie, II, 10, 1-21) (La) [ La Géographie de Ptolémée ]
    Déciates [ Les peuples de Gaule Narbonnaise (Province) ]
    dossiers de l'archéologie - Les villes et leurs faubourgs en Gaule romaine [10/1998] (Les) [ Les dossiers de l'archéologie ]
    fin de l'indépendance de Marseille et des comptoirs phocéens de Gaule [-49] (La) [ Histoire des Gallo-romains [-51:?] ]
    Forum Iulii / Colonia Octavorum (Fréjus) [ villes gauloises & gallo-romaines [de Fanum Martis à Fossis Marianis] ]
    IA [497,9 - 508,2] - Itinerarium portuum uel positionum nauium ab Urbe Arelato usque (traduit) [ Imperatoris Antonini Augusti Itinerarium Maritimum ]
    itinéraire d'Antonin (de Rome à Arles) [ itinéraire d'Antonin (de l'Italie à la Gaule) ]
    La guerre contre les Déciates et les Oxybiens [-155:-154] [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Massalia et les comptoirs phocéens de Méditerranée occidentale. [-600:-49] [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Narbonnaise par Strabon (La) [ La Géographie de Strabon ]
    Notice des Gaules (Notitia Galliarum) [édition bilingue] (La) [ sources géographiques antiques ]
    Oxybiens assiègent Nikaia et Antipolis [-155 ? : -154] (Les) [ La guerre contre les Déciates et les Oxybiens [-155:-154] ]
    peuples des Alpes par Strabon (Les) [ La Géographie de Strabon ]
    Ravennatis Anonymi Cosmographia - liber IV [ La Cosmographie de Ravenne ]
    Ravennatis Anonymi Cosmographia - liber V [ La Cosmographie de Ravenne ]
    tentative de négociation romaine [-154] (La) [ La guerre contre les Déciates et les Oxybiens [-155:-154] ]
    Veniclotius [ personnages sur inscriptions (de Ulato à Vrittakos) ]
    Vergoanum (Fort-Royal, île Sainte-Marguerite, Cannes) [ villes gauloises & gallo-romaines [de Vagoritum à Vungum] ]
    Vesuccia [ personnages sur inscriptions (de Ulato à Vrittakos) ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurcolonies et comptoirs grecs
    Vers la fiche précédenteAlônis (La Picola, Santa Pola)
    Vers la fiche suivanteAphrodisias / Aphrodision / Portus Veneris / Fanum Veneris (Port-Vendres)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page villes et oppida celtiques



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2018 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)