Page 29 sur 32

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Lun 06 Juin, 2016 16:28
de gérard
Où donc le petit sanctuaire (à Mercure?) de Lezoux est-il localisé? Le sait-on? Est-ce toujours une approximation hasardeuse que cette localisation?
S'il était dans le 33° à 300m du centre du Moulin à Vent... l'extrémité du 10e segment de 2450m à partir du sommet du Snidre serait dans son 145° (angle droit: 145+90 = 235, Snidre - Sancy: 235°) à 2450m.
Il est certain que ce sanctuaire dédié à Mercure (inscription latine et gauloise, statue) est dans les parages de Moulin à Vent.

Il y a 18 x 2450m entre Allier (extrémité orientale de Gondole) et Puy Snidre.
Il y a 15 x 2460m entre levée de terre ouest de Gondole et Sancy (150m de trop pour obtenir 15 x 2450m).

De Snidre au bout sud ouest du 15e segment de 2450m, le profil altimétrique nous indique, très remarquable, 497m alt., sur cette extrémité, le Puy Pileyre (pile? Poteau? Borne?). La borne (IGN 1/25000 532m alt.) est à 420m de l'extrémité 15, dans son 150°, sur ce même Puy Pileyre. L'oppidum de Mûr (le sommet, 600m alt.) est proche , à 2920m, ainsi que Mercurol 461m alt. (à 2090m).
Du sommet Mûr au sommet Mercurol, il y a 2440m, dans le 146°, perpendiculaire à Snidre Sancy à 1° près.

Le triangle Mur - Mercurol - borne 532m de Pileyre est quasi droit (angle quasi droit de 88° et de sommet géographiquement au sud, au Mercurol 461m alt.).
Etymologie du hameau Pileyre?

Le bout du 17e segment de 2450m depuis Snidre est en Mezel, à 120m de la limite communale de Pérignat sur Allier (limite = voie antique? Oui, serait celle qui va de Clermont à Lyon, il y a peut-être à 3,1km plus à l'est, un fanum aux Neuf-Fontaines) et à 400m du hameau-toponyme Le Trat (via strata?).
-----------------------------------
On déplorera que la CAG63 donne comme "terra incognita" les communes de St-Victor (de Loubière) -Montvianeix, St-Rémy-sur-Durolle et ses 2 annexes Palladuc et la Monnerie-le-Montel (démembrements de la première).
L'attention des archéologues s'est focalisée bien sûr en priorité sur Lezoux.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Lun 06 Juin, 2016 20:05
de gérard
Examinons les 15 points 2450m à partir de la levée de terre occidentale de Gondole vers le sommet du Puy de Sancy.
On note:
1 sur l'Auzon ("le Moulin")
2 sur l'autoroute... ou la 4 voies
3 sur la limite communale entre St-Amant-Tallende et St-Saturnin
5 à 370m à l'ouest de la croisée des 2 lignes "temple de Mercure du Puy-de-Dôme - fanum en Perrier à l'est du Puy de Mercoeur" et "Snidre - Sancy"
6 à 270m de Niofan (point 763m)
7 à 320m au nord de la Monne
10 à 240m à l'ouest du fanum de Raja
13 carrefour de Monneaux
14 dans le secteur des rochers de Liodouze ou de l'Audiouze

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mar 07 Juin, 2016 8:51
de dromeuf
gérard a écrit:Examinons les 15 points 2450m à partir de la levée de terre occidentale de Gondole vers le sommet du Puy de Sancy.
On note:
1 sur l'Auzon ("le Moulin")
2 sur l'autoroute... ou la 4 voies
3 sur la limite communale entre St-Amant-Tallende et St-Saturnin
5 à 370m à l'ouest de la croisée des 2 lignes "temple de Mercure du Puy-de-Dôme - fanum en Perrier à l'est du Puy de Mercoeur" et "Snidre - Sancy"
6 à 270m de Niofan (point 763m)
7 à 320m au nord de la Monne
10 à 240m à l'ouest du fanum de Raja
13 carrefour de Monneaux
14 dans le secteur des rochers de Liodouze ou de l'Audiouze


Bonjour Gérard, tu veux en venir où avec ces sites et ces distances ? Tu connais la position exacte du sanctuaire de Raja ?

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mar 07 Juin, 2016 10:11
de gérard
Bonjour "Dromeuf",

Si on postule que les gaulois ou les gallo-romains étaient capables de mesurer certaines distances au long cours, ils devaient avoir besoin de repères, de marqueurs dans l'espace. Quoi de mieux que certains sanctuaires? Surtout s'ils sont consacrés à Mercure.

Raja ou Rajat:
WGS84
E 2,94668
N 45,59281
(précision au m près non garantie évidemment)
Mais dans le cas présent, c'est surtout le site de Lezoux qu'il serait intéressant de pouvoir localiser avec précision.

Quelques sites (en souhaitant qu'il n'y ait pas trop d'erreurs):
lat long alt nom
45,622300 3,049490 851 puy de mercurol - olloix
45,716350 2,955750 1231 puy de mercoeur
45,771730 2,964550 1447 temple mercure puy de dôme
45,747570 3,268500 463 mercurol - chauriat
45,663750 3,299950 690 pic de mercurol
45,542190 3,188390 449 fanum (structure) puy mercoeur
45,721840 3,123390 714 fana de gergovie
----------------------------------------------------------------------
A 2500m au sud est du Snidre, il y a le Puy de Montoncel : encore plus élevé avec 1287m d'altitude porté sur la carte IGN 1/25000.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mer 08 Juin, 2016 9:50
de etnos
Boujour ,

Sur le Puy de Fan, rien de signalé. J’avais cru voir un carré de 10 m au sommet sur Google earth, mais ma vérification reste infructueuse. A 500 m au pied Est du Puy de Fan, toponyme Mercoeur (200 m au sud de la cote 939). La ligne Raja-Gergovie passe à ce Mercoeur, pas au sommet du Puy de Fan.

Axe Sancy-Puy Snidre (au lieu des Pierres du Jour) :
Avantage du Puy Snidre sur les Pierres du Jour : les Bois Noirs (sommet au Montoncel) sont plus élevés que les Monts de la Madeleine (sommet aux Pierres de Jour), et devant eux, vus du Sancy. Montoncel vient de Montan-icellus, « chaine de montagne » (X. Gouvert, 2008, Dict toponymique du Roannais). Puy Snidre, *Senoduron, à cause de sa ressemblance avec la Roche Sanadoire (Orcival), « vénérable forteresse ou ville à porte… » ? M Eliade dit bien que les villes sont des montagnes (axes verticaux) : l’inverse serait vrai ?
Inconvénient : Sancy-Puy Snidre, 70°, perd l’orientation du sanctuaire de Corent.

Approximations :
Le réseau ferait 20 km sur 80. Malgré les approximations relevées par Gérard, les 8 points réunis sur une carte forment à l’œil une figure régulière. Le Puy de Mercoeur (de Perrier) apparaît toujours symétrique du Puy de Dôme par rapport à l’axe, et Gergovie symétrique de Corent.

Autres alignements :
La ligne Puy de Dôme- Gergovie-St Romain passe au Pic de Mercurol (Sallèdes)
Gergovie-Lezoux-Pierre du Jour.
Turluron-Sancy : Liauzun, Auzenne, Michelore (St Michel ?, important carrefour présumé antique, vestiges gallo-romains).
Alignement Pierres du Jour, Turluron, Corent, Jupiter anguipède de Roussat (St Diéry)
NB : Turluron : montagne chef militaire du Pagus de Billom (Biliomagos, de Bilios, pilier, tronc d’arbre)

Statues de Jupiter à l’anguipède :
Les colonnes, axes verticaux portant une statue de Jupiter cavalier terrassant l’anguipède constituent une double allégorie de l’axe cosmique (Jupiter = ciel ; anguipède = animal aquatique et souterrain ; écailles sur les colonnes qui en font des troncs). Hypothèse que ces colonnes ont été plantées là en géosymboles territoriaux : elles ne seraient pas seulement des fantaisies de propriétaires fonciers gallo-romains, des sortes de girouettes agricoles ou de paratonnerres érigées sur la voie romaine la plus proche de leur villa, comme le supposent certains spécialistes.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mer 08 Juin, 2016 14:13
de gérard
RAPPEL
La structure de type fanum repérée en Perrier au pied est du Puy de Mercoeur 519m alt. est exactement au sud du sanctuaire de Corent.
Longitude WGS84 3,18839°. Une telle précision est-elle un hasard?
Distance 13638m

Le profil altimétrique demanderait un "relais" au point sud est de 605m alt. de "Chaux Redonde" (plateau circulaire, "redonde", en Pardines), la structure du fanum étant à 450m d'altitude.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mer 08 Juin, 2016 17:48
de etnos
Mercure à Lezoux
Le toponyme Mercoeur est au cadastre de Lezoux, proche de la N89 entre les indications « Musée » et « Les Graves » de la carte IGN. Mais est-ce le site du fanum ?

Puy de Pileyre
Suffixe collectif –aria ? Sous réserve, ces « piles » seraient les potences d’un lieu de justice du Moyen Age exposé à la vue au sommet du puy? A cause de Errant (Icoranda) à Vertaizon, on se trouverait à la frontière des Pagi gaulois de Clermont et de Billom (bien que l’Allier ait servi de frontière religieuse au Haut Moyen Age). Dans cette hypothèse, l’axe Sancy- Pierres du Jour servait de frontière de pagi entre Gondole et Lezoux, et Lezoux serait un vicus frontière (plus tard chef de vicairie carolingienne): à l’Ouest, le pagus Arvernensis strict ; à l’Est, l’Ager ou Territorium Tigernensis (Thiers, de Tigernos, « seigneur »), qui commandait la basse vallée de la Dore jusqu’à Ris, tardivement incorporé au comté de Billom avec le Livradois.

Raja
Situé au toponyme Raja, le fanum a reçu ce nom, mais je n’ai pas trouvé sa position exacte. Je le suppose en position d’observation au sommet et au bout de la péninsule d’orientation W-E, proche de la cote 1009 et de la falaise orientée à l’Est, ceci à cause de l’orientation du fanum à l’Est et de la présence dans le fanum d’une statue d’Harpocrate, dieu-bébé du soleil levant. Raja, viendrait-il de Ratis, falaise, rempart ?

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mer 08 Juin, 2016 20:52
de gérard
Pour Lezoux, la CAG 63 indique bien Le Moulin à Vent. (ou Mouillat Vent?)

Il y a eu glissement du toponyme de 450m vers le sud est, le temple de Mercure devait être localisé tout près de la cote 390 IGN 1/25000.
Sur une hauteur ("moulin à vent").
Lire Jean-Louis Chalut, RACF 1971, vol. 10, pp54-58.
http://www.persee.fr/doc/racf_0220-6617 ... _10_1_1702

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Jeu 09 Juin, 2016 13:47
de etnos
Essai pour rattacher notre « réseau » hypothétique aux autres sommets de massifs auvergnats :
- ligne Plomb du Cantal (sommet du Cantal)-Puy de Dôme : parallèle à la ligne Corent-Gondole (10/11°), signalée anciennement comme singulière pour porter deux Jupiters à l’anguipède (Neschers et Les Martres d’Artière/Lussat).
- ligne Pierre sur Haute (sommet du Forez)-Puy de Dôme : passe au Jupiter à l’anguipède d’Egliseneuve près Billom, ainsi qu’à Billom,
- ligne Sancy-Pierre sur Haute-Sancy (qui se prolonge vers l’autel des Gaules de Fourvières) : passe au Jupiter à l’anguipède de Roussat (St Diéry), qui est par ailleurs proche de la ligne Pierres du Jour-Corent.

Donc les sommets de massif mettent dans le coup les statues de Jupiter à l’anguipède. D’ailleurs, j’avais remarqué l’alignement de 3 statues de Jupiter à l’anguipède : Layat (Riom), Matres d’Artières/Lussat, Egliseneuve près Billom. En cherchant un peu plus :
- Le milieu de la ligne entre les Jupiters anguipède d’Usson en Forez et de Naves tombe exactement à Taragnat (Courpière) sur la Dore. Etymon : *Taraniacon, « le domaine de Taranis », dieu gaulois interprété en Jupiter sous l’Empire. Taragnat est un site archéologique votif où fut découvert un plat gravé dédié à Mars Randosas, site frontière (P-H. Billy), avec tradition de temple à Jupiter : sanctuaire probable.
- La médiatrice de cette ligne Jupiter d’Usson-Jupiter de Naves (tirée par conséquent à partir de Taragnat), passe aux Jupiters anguipède d’Egliseneuve et de Neschers, ce qui constitue une deuxième ligne de 3 Jupiters-Taranis
- La médiatrice du segment qui va du Jupiter anguipède de Saignes (15 Ydes) au Jupiter anguipède d’Usson en Forez passe précisément par le sanctuaire de Corent.

Soit une crue millénaire de coïncidences nous submerge, soit il existe une autre figure géométrique datant de l’Empire Romain, placée sous l’égide de Jupiter-Taranis, liée aux sommets de l’Auvergne et aux oppida de l’indépendance. En Auvergne, les savants connaissent 7 ou 8 statues de Jupiter à l’anguipède dans un rayon de 30 km autour des oppida. J’en ai cité 6 ci-dessus.

Le triangle des trois Jupiters anguipèdes « extérieurs » (Usson en Forez-Naves-Saignes) est symbolique des frontières arvernes : Usson en limite des Vellaves, Naves en limite des Bituriges, Saignes pas loin des Lemovices. Les 3 statues « extérieures » sont sur des voies romaines importantes. Le triangle qu’elles forment est quasi-isocèle : Naves-Usson, 108 km ; Naves-Saignes, 105 km ; Saignes-Usson, 116 km. Le centre du cercle qui circonscrit le triangle (intersection des 3 médiatrices) se trouve 1.7 km au NE du Jupiter de Neschers et son rayon est de 64 km. Cotés isocèles peu différents de 5 fois 21 km. Rayon peu différent de 3 fois 21 km.

Des personnes autorisées sont convaincues que les Gallo-romains n’ont pas voulu tracer de réseau en plantant des statues de Jupiter à l’anguipède. Je reste à disposition pour situer au mieux possible les 11 statues. Il y en a 9 sur les CAG (63, 03, 43), une trouvée après la CAG (Riom Layat), et une vue surtout par P-F Fournier (Mont Dore).

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Dim 12 Juin, 2016 12:47
de gérard
Sur le "temple rustique" (sic, selon le texte de Dabat) du Puy d'Alou (à 1000m environ de Raja):
http://www.persee.fr/doc/racf_0220-6617 ... 25?q=DABAT

50m2 environ à localiser! ("7m de rayon")

à 15m d'un rocher central, et 13m plus à l'ouest...

Le sommet du Puy d'Alou est à 230m trop au sud pour être à la même latitude que le milieu de la méridienne sanctuaire de Corent structure fanum 'Mercoeur' en Perrier.
Sanctuaire de Corent - Mercurol (entre village et Pic) : azimut 90°.
De ce point "Mercurol" à fanum "Mercoeur" en Perrier, on passe par Yronde (icoranda?) (on frôle par l'ouest le bourg d'Yronde).

Sanctuaire de Corent - fanum "Mercoeur" en Perrier : 2 x 6820m
Fanum "Mercoeur" en Perrier > Mercurol, 6820m jusqu'à l'Allier
Mercurol > fanum "Mercoeur" en Perrier, 6820m jusqu'à Yronde (icoranda?).
L'Allier est, au plus près, à 2400m environ de l'église d'Yronde.

Le toponyme Yronde a t il été fixé en fonction d'une certaine distance à partir de Mercurol?
Cette même distance a t elle été mesurée à partir du cours de l'Allier pour décider de l'emplacement du fanum de Perrier?
Sanctuaire de Corent > fanum de Perrier, 2 fois cette distance, plein sud.
Rôle du Puy d'Alou dans tout ceci?

Sanctuaire de Corent > extrémité nord de Gondole / Allier / Auzon : autour de 6820m dans le 13°, à 40 m de l'Auzon.

Vers l'ouest (270°), à 6850m, 30m de trop, limite communale entre St-Amant et St-Saturnin. Avec toponyme St-Alyre à 2200 du sanctuaire de Corent.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Lun 13 Juin, 2016 8:53
de gérard
- le méridien du Puy de Mercoeur (chaîne des Puys: col de Ceyssat > sud) coupe
à 13000m au sud, à 100 ou 150m près:

- puy de Saint-Romain / sanctuaire de Corent prolongé
- puy Snidre / Puy de Sancy (coucher solstice d'hiver)
- le parallèle (90° ou 270°) qui coupe le segment du méridien Sanctuaire de Corent / structure de fanum "Puy Mercoeur" en Perrier en son milieu (6820m de part et d'autre). Le segment de parallèle considéré démarre à 220m au nord (360°) du sommet du Puy d'Alou. Voie antique (?) à 100m au nord.

--------------------------
6820m (environ) : une distance récurrente.

Huit occurrences:
1- Sanctuaire de source "Maponos" à Chamallières / nord est du plateau de Gergovie, 143° en direction du sanctuaire de Corent,
à 290m dans le 29° du double fanum de Gergovie
2- double fanum de Gergovie, segment de parallèle jusqu'à l'Allier (milieu du lit de la rivière) par Gondole (cote 334m) : 6838m
3- Mercurol (entre le village et le Pic) / Yronde (icoranda?), 32°. Approximativement.
4- Allier (rive droite) dans ce 32° de même origine que le précédent n°3 (Mercurol) / structure fanum "Puy de Mercoeur" en Perrier
5 et 6- sanctuaire de Corent / structure fanum de Perrier : 2 x 6820m , ligne méridienne, vers le sud, 180°.
7- sanctuaire de Corent / limite communale entre St-Amant et St-Saturnin (parallèle, 90° ou 270°). La ligne entre les 2 églises passe exactement sur l'extrémité des 6820m. Nature de ce Saturnin? Comparer avec les Saturnin de Bretagne (Nozay, Sarzeau, Belz).
8- Sanctuaire de Corent / Gondole, 13°, pointe nord de "l'oppidum".

Quatre des 8 segments sont sur des parallèles ou sur un méridien.
Trois des segments partent du sanctuaire de Corent.
Deux sont plus éloignés mais ont la direction du / sont orientés vers le sanctuaire de Corent.
Deux semblent avoir été mesuré à partir du cours de l'Allier pour positionner des sites de fana (Gergovie - cours de l'Allier à Gondole; et structure de Perrier (dans l'axe Mercurol - Yronde).

RAPPEL
Sanctuaire de Corent / Mercurol : même latitude, sur le même parallèle (90° ou 270°) : 8700m, via Longues, Lissac, les Marandes, le Puy de Serpanoux.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Lun 13 Juin, 2016 9:21
de gérard
Faute de pouvoir faire mieux, ma localisation approximative du "temple" de Tourette (Mercure), Enval, en Orcines:
WGS84
N 45, 766830°
E 2,996280°
830m d'altitude

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Lun 13 Juin, 2016 17:07
de etnos
- Yronde : A. Dauzat dit *Iromate (?). X Delamarre est muet. Je crois avec vous à un *Icoranda. Site d’observation qui garde le débouché des gorges de l’Allier (ou « gorges de St Yvoine », Evodius, nom gaulois) avant l’arrivée au port de Corent. Il fait la frontière entre 3 Pagi : Brioude au Sud, Billom au NE, Tallende au NW. Il a fait partie du domaine public avec la forteresse d’Usson et son poste avancé d’Ibois, la cour de Sauxillanges, Parentignat… (tous du Comté de Brioude, mais de l’archidiaconé de Billom).
-Tallende est une implantation remarquable : nom gaulois à élucider, atelier monétaire mérovingien, chef de Comté carolingien, 2 églises (Tallende le Petit et le Grand).
- St Saturnin = Cernin (cf Toulouse): vocable à Romagnat ; église précoce disparue au S de Clermont ; église romane à St Saturnin.
-St Ayre : alias Hilaire, évêque de Clermont, tardif.
- Fanum de la Tourette : OK, statues de Mercure, pas loin du milliaire d’Enval sur la voie d’Agrippa Lyon-Saintes.

Le triangle Corent-Mercurol de Chauriat-Mercoeur de Perrier est rectangle à Corent. Pour chercher les distances n*6800m, c’est un peu juste de retenir comme repères le cours de l’Allier, les limites de communes, et les direction 0° et 90° … Mais le critère de distance 6800 m serait ben significatif d’une intention, parce que c’est la distance approximative Corent-Gondole et Gergovie-Gondole, de telle façon que le triangle des oppida est quasi-isocèle, de sommet Gondole. Il y a deux Marmant sur la ligne Gergovie-Gondole. Gondole est sur l’axe Sancy- Puy Snidre- Pierres du Jour (frontière des Ségusiaves et des Ambivarètes), qui passe au Mercurol de Chauriat, au fanum de Raja, et se prolonge au SE jusqu’à la statue de Jupiter à l’anguipède de la gare de Saignes (Ydes), à la frontière des Lemovices.

Il semble que les statues Jupiters à l’anguipède (JA) jouent un rôle plus grand que les « Mercure » comme jalons d’un « réseau de lignes et de nœuds ». Dans ce réseau, les trois oppida seraient les « noeuds » de plusieurs alignements, mettant en jeu ces statues. La direction favorite semble être 54/55° (solstice d’hiver, celle de l’ « axe » Sancy-Snidre), parce que répétée dans JA de Massagètes-JA de Layat (Riom), et dans JA de Roussat (St Diéry)-JA d’Egliseneuve près Billom. Sa perpendiculaire et médiatrice est la ligne JA Usson en Forez-JA de Naves…, de milieu Taragnat (Courpière) … Le Puy de Dôme est dans le réseau par la ligne JA de Layat-JA de Massagètes.

Le réseau hypothétique serait donc d’époque impériale. Le plus gênant, c’est que le forum d’Augusto Nemetum ne soit pas sur une de ces lignes. Est-ce que les axes 0° et 90° environ ne seraient pas réservés à Auguste (cardo-decumanus d’Augusto Nemetum), axe du sanctuaire de Gergovie ? Cf le Puy d’Aoust, à 180°du forum d’Augusto Nemetum en passant par le Marquoi (Ludesse). J’ignore encore sur quoi pointait vers l’Est l’axe du temple du Puy de Dôme.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Lun 13 Juin, 2016 17:09
de gérard
Un coup d’œil sur le sanctuaire de source de Chamallières ("Maponos").

RAPPEL
MAPONOS et MERCURE
Quelqu'un a-t-il relevé le fait que la source des Roches à Chamalières (angle avenue JJ & rue Clora, un bois sacré?) est dans le 90° / 270° du sommet du Puy de Dôme? On y a trouvé un texte en gaulois mentionnant Maponos.
A 8460m. (3,5 x 2417m?)

COMPLEMENT
- dans son 269° (voire 270° si on considère le sommet du Puy de Dôme), le temple de Mercure du Puy de Dôme
- dans son 235° (coucher solsticial d'hiver?), le Puy de Mercoeur (sommet)
- dans son 180°, le 5e point "2450m" à partir du rempart sud ouest de Gondole (5ème sur 15 au Sancy, sur la ligne solsticiale coucher d'hiver Snidre - Sancy)
- toujours dans son 180°, mais 2km plus au sud, extrémité orientale du petit oppidum (?, à préciser) du plateau de Liozon / Liauzun (Lugdunum?) en Ollois, près de Randol. Total du segment de méridien : 15100m.

Le 125°(lever solsticial d'hiver?) du Puy de Mercoeur passe par le milieu du segment méridien courant du sanctuaire de Corent à la structure de fanum de l'est du Puy de Mercoeur en Perrier.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Lun 13 Juin, 2016 17:27
de gérard
Saturnin ne serait-il pas une christianisation d'un culte à une divinité chthonienne?
Les paroisses sous le patronage de Saturnin en Bretagne présenterait ce cas de figure. Nozay est frappant (cassitérite, mines gauloises ou gallo-romaines).

Je pense aussi qu'il y a une couche "impériale" dans ces hypothétiques réseaux.
Dommage que la voirie antique d'Auvergne soit si mal connue.

Pour l'anguipède de Neschers (lieu dit la Grave);
serait dans le 179 ou le 180° du fanum sis au lieu dit "les Grosmesniers" (5820m environ) en la Sauvetat.