Page 32 sur 32

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mer 06 Fév, 2019 10:06
de Muskull
Bonjour,
Il semblerait que ce soit une représentation anthropomorphe féminine (cheveux stylisés) sous forme de croix celtique.
Peut-on être sûr de la datation ?
Toujours est-il que l'on ne peut connaître le niveau de connaissance symbolique du graveur. Les 3 cercles pour les 3 mondes ou le triple visage de la déesse ?

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mer 06 Fév, 2019 19:59
de dromeuf
Et sur ce casque Celtibère, c'est des fleurs ou le Soleil ? ;-)

https://www.pinterest.fr/pin/420453315203000691/

Image

Sur le motif de frappe des maillets de Sucellus, il y a une explication ?

Image

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Sam 09 Fév, 2019 10:40
de Muskull
Bonjour,
Solaires sur le casque, des fleurs semblent peu plausibles ;-)
Les 5 rayons aux spirales font penser aux rayons solaires avec des mains dans l’art égyptien. Métaphore de l'action solaire sur le vivant ?

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Sam 01 Aoû, 2020 20:18
de dromeuf
Avec un peu de retard voici quelques images que j'avais réalisées pour le solstice d'été le 20 juin 2020. Il y avait quelques nuages ce qui m'a empêché de réaliser une photo avec sa trajectoire mais l'effet est plus photographique.

Durant la période du solstice d'été (où le soleil semble stationnaire sur sa limite boréale en déclinaison) et vu depuis le site du Sanctuaire de Corent, le Soleil se couche derrière le Puy-de-Dôme. Le Puy-de-Dôme représente donc la limite supérieure boréale du coucher du Soleil. Il ne le dépassera jamais et reprendra sa course vers le Sud. Inversement, durant le solstice d'hiver et depuis le sommet du Puy-de-Dôme, le Soleil se lève à l'horizon juste au-dessus du sanctuaire de Corent. Depuis le sommet du Puy-de-Dôme, la direction du sanctuaire de Corent représente la limite inférieure australe du lever du Soleil (voir mon post sur ce fil du 26 décembre 2018 http://www.arbre-celtique.com/forum/viewtopic.php?f=3&t=5543&start=450#p75850 ). Le Soleil ne se lèvera pas plus au sud du sanctuaire et il reprendra sa course vers le Nord. Le sanctuaire est implanté sur le plateau de l'oppidum à la croisée des saisons intermédiaires et des solstices.

Photos au drone DJI Phantom 3 :

Image

Photos depuis le sol :

Image

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Dim 02 Aoû, 2020 11:40
de etnos
Bonjour Dromeuf .
Je pense ( aussi ?) que cette orientation astronomique fut pour le moins remarquée par les Arvernes et qu’elle mériterait largement de susciter des interprétations !

Elle évoque une observation géographique dont j’ai déjà fait part, concernant la structuration du territoire arverne, à savoir que la colline de Dumias partageait deux des pagi arvernes : d’une part un pagus méridional commandé par Corent qui fut aux origines du comté carolingien de Tallende ; d’autre part un pagus septentrional contenant notamment la capitale primitive de Gandaillat-Aulnat et la capitale gallo-romaine d’Augusto Nemetum, qui fut aux origines du comté de Clermont.

De nombreux toponymiques antiques en langue gauloise témoignent de cette frontière de pagi. Un ensemble d’indices toponymiques, archéologiques et historiques conduit à penser que cette frontière passait à Gergovie, à Gondole, et sous Corent (au passage de l’Allier vers le Comté de Billom).

Mercure était notamment un spécialiste du repérage astronomique et géographique et un dieu terme des frontières, à ce titre tout à fait indiqué pour parrainer et garantir l’administration territoriale de la cité arverne.

A propos du Puy de Dôme, pourriez vous établir où passe la prolongation du mur du temple de Mercure vers le Sud-Est si elle passe au niveau des trois oppida centraux des Arvernes ?

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Dim 02 Aoû, 2020 15:23
de dromeuf
etnos a écrit:Je pense ( aussi ?) que cette orientation astronomique fut pour le moins remarquée par les Arvernes et qu’elle mériterait largement de susciter des interprétations !


Sauf arguments archéologiques solides, pour moi, il est implanté à cet endroit du plateau de Corent pour cette raison. S'ils ont fait ainsi pour Corent alors il est fort probable que nous trouvions l'équivalent, depuis le sommet du Puy-de-Dôme, avec d'autres sanctuaires afin de matérialiser/sacraliser les limites de la course annuelle du Soleil : en direction du lever au solstice d'été, le coucher au solstice d'hiver et d'été. Vous qui connaissez très bien le territoire Arverne ...

etnos a écrit:Elle évoque une observation géographique dont j’ai déjà fait part, concernant la structuration du territoire arverne, à savoir que la colline de Dumias partageait deux des pagi arvernes : d’une part un pagus méridional commandé par Corent qui fut aux origines du comté carolingien de Tallende ; d’autre part un pagus septentrional contenant notamment la capitale primitive de Gandaillat-Aulnat et la capitale gallo-romaine d’Augusto Nemetum, qui fut aux origines du comté de Clermont.

De nombreux toponymiques antiques en langue gauloise témoignent de cette frontière de pagi. Un ensemble d’indices toponymiques, archéologiques et historiques conduit à penser que cette frontière passait à Gergovie, à Gondole, et sous Corent (au passage de l’Allier vers le Comté de Billom).


Avez-vous un papier avec une carte sur le sujet ?

etnos a écrit:A propos du Puy de Dôme, pourriez vous établir où passe la prolongation du mur du temple de Mercure vers le Sud-Est si elle passe au niveau des trois oppida centraux des Arvernes ?


Sauf erreur de ma part, la prolongation du mur est en direction de Pérignat sur Allier, Lignat, Ceyssat...

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Lun 03 Aoû, 2020 16:52
de etnos
La frontière des pagi gaulois aux origines des comtés de Clermont et de Tallende passait notamment à :

Du Sud au Nord
- Col et lac de Guéry (Mont Dore) <*Icoranda
- La Garandie <*Icoranda, Randanne <* Randanna, les domaines de Randannos, divinité des frontières selon X Delamarre (Aydat)
- (La chaine des Dômes)
- Le Temple de Mercure au sommet du Puy de Dôme

Vers le SE
- Les Marguerites (St Genès Champanelle, entre Manson et le Puy de Manson) <*Icoranda
- Durande alias Eguirande (non portés sur IGN 25000) (Saint Genès Champanelle, entre Thèdes et le Bois des Charmeix), <*Icoranda ; de plus Thèdes < *Telate, sur la voie romaine vers bordeaux devrait signifier « au front »
- Les Grandes (Le Cendre) <*Icoranda
- Oppidum de Gondole, confluent de l’Auzon dans l’Allier

Puis la frontière des pagi de Tallende et de Billom allait vers le Sud au long de l’Allier, mettant peut-être quand même Vic le Comte dans le Tallendais.
- (Ile de Dieu y Soit, résidence des comtes d’Auvergne)
- Milliaire des Martres de Veyre sur la voie d’Agrippa Lyon Saintes (et terme en bois)
- Source du Héron dans l’Allier <*Icoranda à Ste Marguerite < *Icoranda (Les Martres de Veyre)
- Yronde <*Icoranda (Yronde et Buron)
- Issoire < *Icioduron, Les Marguerites <*Icoranda (Issoire),

Notes :
- De nombreux contextes montrent que Ico- alias Icio porte, comme Randa, une signification frontalière, non encore élucidée étymologiquement et linguistiquement.
- De nombreuses contextes montrent que beaucoup de Marguerite, Héron, Guéry… sont des localités frontalières dont le nom est par conséquent issu d’*Icoranda (papiers disponibles)
- Le toponyme Marqueux (Chanonat) placerait le plateau de Gergovie dans le pagus septentrional, mais il est trop récent. Le village de Merdogne fut chef d’archiprêtré de l’archidiaconé de St Flour équivalent religieux du Comté de Tallende ; il était lui-même placé à l’extrême nord de sa propre circonscription.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mar 04 Aoû, 2020 10:25
de etnos
Rectificatif:
Marguerite < *Morgaritu, passage du bord

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mar 04 Aoû, 2020 18:05
de gérard
Bonjour à tous,

Pour le lever solaire vu du sommet du Puy de Dôme au solstice d'été, la zone à prospecter jusqu'à l'Allier se situe entre entre les 54 et 55°. Fait remarquable, l'Allier est à environ 48 km, 20 x 2400m. De plus, quid de la confluence avec la Dore?
Le sommet de 402 m d'alt. du Grand Puy (St-Denis-Combarnazat), en terme de distance, me semble intéressant à examiner de plus près: 2450m x 15, 36700 m.
Quelques lieux recensés: Montchatre, Blanzat, Ennezat, Saint-Ignat, Pagnant, Mons.

Re: Le sanctuaire Arverne de Corent et l’Astronomie ?

MessagePosté: Mer 02 Sep, 2020 9:31
de dromeuf
Je recherche depuis plusieurs années le pourquoi des dates intermédiaires des fêtes celtiques sans trouver une réponse très convaincante et attestée. J'ai ajouté un petit chapitre à l'article en ligne, sujet de ce fil, sur la problématique :

http://www.david-romeuf.fr/Archeologie/CorentAstronomie/SanctuaireCorentEtAstronomie.html#DATES_FETES

Je signale aussi que j'ai posé une question dans le fil linguistique sur la "solidité" de la traduction de SIMIUISONNA en « milieu du printemps ».

Je suis preneur des arguments contraires (si possible attestés) pour ces deux problèmes, merci.