Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne :
aujourd'hui :
au total :

Annonces



Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > druidisme dans les textes anciens / rites divers / médecine / rites divers / médecine par Jonas de Bobbio
Retour
Encyclopédie Celtique

rites divers / médecine par Jonas de Bobbio

  • Jonas de Bobbio: Vie de saint Colomban et de ses disciples , I, 13, 21 , Trad: Adalbert de Vogüé , 1988 , Abbaye de Bellefontaine

Sur ces entrefaits, le moment arriva de rentrer dans les granges une abondante moisson, mais le grand vent ne cessait d'accumuler des nuages. Le besoin se faisait pressant, si l'on ne voulait pas que les épis mûrs germent sur pied et que la moisson se perde. L'homme de Dieu se trouvait au monastère de Fontaines, où le sol récemment défriché avait donné une moisson particulièrement abondante. Les vents étaient déchaînés, leur souffle apportant de grosses pluies. Pas un instant les nuées du ciel n'arrêtaient de déverser leurs ondées sur la terre.

Que faire dans de telles conditions ? L'homme de Dieu se le demandait anxieusement. La foi donna des armes à son âme et lui montra comment obtenir l'aide requise. Il appela tous les frères et leur commanda de couper la moisson. L'ordre du Père les surprit, mais pas un ne lui fit voir ce qu'il pensait. Ils arrivent tous et, sous la pluie battante, coupent la moisson à la faux, en regardant ce que faisait le Père. Celui-ci place aux quatre coins de la moisson, pour diriger le travail, quatre hommes remplis d'esprit religieux : Cominin, Eunoc et Equonan, tous trois d'origine irlandaise, et en quatrième lieu Gurgan, un breton d'origine. Après leur avoir confié ces postes, lui-même, au milieu, moissonnait avec le reste de la troupe.

Miracle étonnant ! La pluie fuyait la moisson, tandis que ses torrents se déversaient de tous côtés. Seuls, au milieu, les moissonneurs étaient brûlés par le soleil ardent. Jusqu'à ce qu'ils eussent rentré la moisson, un grand souffle chaud passa sur eux. C'est ainsi que la foi et la prière obtinrent que la pluie fût écartée et que la chaleur se fit sentir au milieu de averses.


Sources:
  • Patrice Lajoye pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Jonas de Bobbio [ auteurs antiques et anciens ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurrites divers / médecine
    Vers la fiche précédenterites divers / médecine par Grégoire de Tours
    Vers la fiche suivanterites divers / médecine par Justin
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page druidisme dans les textes anciens



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2019 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)