Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Ressources
Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne : 0
aujourd'hui : 0
au total : 37612216

Annonces



Vous êtes dans : > Divertissements / Le Troll
Retour à la page précédente
Divertissements

Le Troll

Description

Haut de page

Dans les légendes d'origine scandinave, le Troll est un géant batailleur, qui agit d'abord et réfléchit (parfois) après, dont l'intelligence est voisine du niveau de la mer, à marée basse. C'est un individu fort en gueule, un "m'as-tu vu" qui tape sans raison ni provocation sur les plus petits et les plus faibles, sans jamais s'attaquer à qui serait, au plus moitié moins fort que lui. On peut encore dire qu'il est bas de plafond, qu'il n'a pas la lumière à tous les étages, surtout ceux du haut. C'est le grand gros brutal pas fin.

Dans les forums de discussions et les listes de diffusion, c'est un importun, un trublion qui perturbe volontairement le fonctionnement pour y semer la dissension, la confusion, le conflit, la chicane, le chaos par perversité. Le Troll empoisonne la vie des gens, par des messages insultants, incongrus ou décalés au sujet du forum ou de la discussion, voire volontairement incompréhensibles ou criblés de fautes volontaires ou non, par des questions oiseuses étrangères au sujet. Ils insistent sur les sujets qui fâchent. Ou toutes autres techniques de déstabilisation et d'agression. Par exemple la moquerie appuyée sur les débutants ou ceux qui se présentent modestement. Ou surtout l'insulte la plus basse et la plus virulente à qui ose lui répondre intelligemment d'aller se faire ... après plusieurs dizaines de messages sans intérêt où il se répète.

Habituellement, hélas, les habitués du forum ne sentent pas - ou pas tout de suite - qu'ils ont affaire à un perturbateur, à quelqu'un qui ne respecte pas les règles explicites (le règlement) ou implicites (la 'nétiquette') du forum. Surtout si le Troll est un peu habile dans la progression de son action. Les résultats sont en général de longues rafales de messages d'invectives réciproques entre gens qui s'estimaient, suivies d'insultes qui font monter le ton, génèrent un malaise, des démissions, puis parfois une mort du forum. Quand il n'y a plus de substance autre que de l'ordure, on s'en va. Le Troll a atteint son but : la toute-puissance.

En utilisant ce terme, je fais allusion à un terme de psycho-pathologie, de psychiatrie, d'anomalie mentale hélas fort répandue. La toute-puissance est l'état psychologique d'une personne qui se pense au-dessus des autres, qui veut les manipuler ou les utiliser, contre ou malgré leur volonté clairement exprimée, qui refuse d'écouter ce qu'on lui dit, ou s'il écoute n'entend pas et rabâche ses thèmes, qui refuse la raison (raisonnante, la logique) des autres comme inutile, inférieure ou aberrante, ou tout simplement gênante, par rapport à sa 'raison' personnelle, à son délire, à ses ratiocinations, ses ergotages. Il est inaccessible. La toute-puissance est l'absence de toute limite mentale, de toute règle, de toute loi. Elle est l'expression d'une personnalité infantile, qui n'a pas appris l'existence indépendante et distincte de l'Autre, la différence du Moi et du non-Moi, les règles minimales à appliquer dans les rapports interpersonnels. C'est un narcissique : « moi, je ... ». Les autres ne comptent que pour l'admirer, le faire-valoir. Sinon, c'est l'invective immédiate, la bave aux lèvres. Toujours pour les psychiatres, cela aboutit à la jouissance : « il est dans la jouissance » (d'avoir perturbé et tout cassé, d'avoir « gagné »), ce mot est à comprendre ici dans le sens spécifiquement psycho-pathologique.

Le Troll présente un dysfonctionnement de l'échange, du lien social, de la relation, de la capacité à supporter un minimum d'attente à son désir, la contrainte de l'existence d'une volonté différente d'un Autre et de son désir indépendant. Il est incapable de connaître et d'accepter des limites à son désir d'expansion. Sa violence imbécile, 'gratuite' et extrême interroge. Il est encouragé dans sa nuisance par l'impossibilité de lui coller son poing sur le nez : pas facile en 'virtuel' ! Il est soupçonné d'avoir une vie intérieure indigente, qu'il ne peut remplir que par ce qui est à sa portée : des quantités déraisonnables de liquides alcoolisés, des centaines ou des milliers de messages sans intérêt. La protestation véhémente du pervers confronté à la responsabilité de ses actes est souvent liée au fait que le Troll d'aujourd'hui ne se sent pas en continuité avec celui qui a hier commis l'infraction (J. Reid Meloy). Ce terme lui est d'ailleurs étranger. Il manque au Troll la norme, au moins théorique, et plus grave encore, la capacité de s'y tenir. Son 'surmoi' (S. Freud) est faible et surtout fragile. Comme le dit si clairement un Troll des forums de l'Arbre celtique, « j'étais ivre ». Un petit rien, un verre de trop, et le vernis dégouline, laissant voir les hideurs de l'individu infantile, dans l'immédiateté de son acte de destruction gratuite, de sa gigantesque mauvaise foi. Encore, s'il se limitait à lui-même... Mais il y a des familles en face de lui sur les routes, il y a des communautés de gens responsables qui tentent de construire, de former ou d'informer, sur le web ou ailleurs. Il ne sait que broyer, casser, détruire, vexer, attaquer pour vivre sa jouissance. Ce trait de comportement, la toute puissance, est classiquement présent dans la paranoïa, mais il en est indépendant et se retrouve dans d'autres maladies mentales, les psychoses, qui sont des désordres majeurs du fonctionnement mental. C'est aussi un trait de caractère plus ou moins en limite du 'normal'. Je ne dis pas qu'un Troll est toujours un malade mental --encore que... Les caractères principaux de la paranoïa sont :

  • la surestimation de soi,
  • le sentiment d'être incompris en permanence,
  • l'orgueil,
  • la fausseté du jugement,
  • la pensée paralogique (conclusion délirante, erronée ou fausse, à partir d'un fait réel),
  • l'impossibilité de se remettre en cause,
  • le rejet des idées différentes des siennes,
  • l'entêtement,
  • le peu de sociabilité.

Etc. Les psychiatres décrivent encore bien d'autres traits, moins pertinents à mon propos et plus mineurs.

Enfin, le parano est très souvent un processif, il fait des procès excessifs et minuscules à tous et pour tout. Et comme « on ne lui rend pas justice », celle qu'il veut à toute force obtenir mais qui lui est refusée, il finit par passer à l'acte et tue. Heureusement, la paranoïa majeure est rare. Sur un plan mineur, beaucoup de dirigeants le sont... et même des gens moins haut situés.

Le Troll ne va pas jusque là. Son comportement est, au minimum, une marque d'immaturité majeure, d'imperfection de la personnalité, un stade infantile et irresponsable. C'est souvent un pervers, dénommé aussi amoral ou psychopathe : personne qui agit ses troubles, sans pouvoir s'en empêcher, tout en sachant faire mal en général, ou du mal à une personne. Le pouvoir peut procéder de l'excellence, reconnue et alors acceptée ; mais aussi de la plus basse manipulation ou de la brutalité, voire de la terreur.

On aura noté qu'à aucun moment je n'ai envisagé la morale, l'alliance aux valeurs et comportements de la communauté attaquée. Le Troll est au-dessus de si vulgaires, inutiles et minuscules contingences. De son point de vue, cela va de soi. Il a besoin des autres pour être remarqué, pour se faire valoir, pour être dans la jouissance. De préférence par le moins bon en lui, le pire, plutôt que par ce qu'il a de meilleur. S'il en a, du meilleur...

Certains sont particulièrement habiles, ou épouvantablement cyniques, se réclamant bien fort du droit imprescriptible à la parole, à l'expression d'opinions « différentes » et en fait complètement opposées au forum, ou hors sujet ; ils en appellent à la démocratie et autres hautes valeurs et vertus, afin de mieux les bafouer dans la phrase ou le message d'après. Un auteur du XIXe siècle, Louis Veuillot, avait déjà bien compris la technique : « Je vous réclame la liberté de parole au nom de vos valeurs, et je vous la refuse au nom des miennes » ! On ne peut pas être plus cynique, hypocrite et manipulateur qu'un Troll. La suprême habileté, ou le comble de l'impudence du Troll est d'être clair et 'sincère' : « Si vous n'aimez pas mes messages, ne les lisez pas, et surtout n'y répondez pas » ! Mais l'expérience montre qu'il y a toujours une personne pour répondre, afin de sauver un membre attaqué, d'essayer contre toute évidence de 'faire comprendre', de 'raisonner' --enfin !-- le Troll. C'est à la fois de l'humanité, de l'orgueil, de la compassion... Ou encore de l'agacement, de l'exaspération. Un membre peut se trouver être la cible privilégiée du Troll, un souffre-douleur. Le ravage peut être considérable, dans la vie personnelle de cette personne, hors du forum. Les spécialistes citent des exemples. Les Trolls sont fréquemment une démonstration hypocrite de cruauté mentale.

Comment s'en débarrasser ?

Haut de page

Il est clair qu'une communauté de personnes adultes, équilibrées et responsables sur l'Internet ne peut pas accepter ni supporter ce genre de perfidie en son sein. Il est déjà assez difficile de vivre une contestation normale, l'Internet privilégiant la vitesse de réponse au lieu de la qualité, qui demande un peu plus de temps. Le virtuel du réseau contribue à déréaliser et éloigner le Troll, à lui faciliter la tâche, ce qui augmente sa dangerosité réelle.

Le pire, pour eux : les ignorer !

Cela fonctionne parfois, notamment si le forum est assez réduit en nombre de participants qui se connaissent assez bien entre eux, et si le Troll est un nouveau. Il est instantanément repéré comme tel, et sera ensuite ignoré. Ses messages, même ceux « raisonnables » et congruents au sujet du forum seront définitivement négligés. Souvent, il se retire alors de lui-même. (Exemple vécu, sur un forum de club informatique de 40 personnes environ). En pratique c'est assez difficile, sur un forum assez conséquent, où les nombreux participants ne se connaissent pas entre eux personnellement et habitent loin les uns des autres. Il y a le risque permanent qu'un débutant, ou un autre, réponde ou répondra au Troll, se faisant allumer violemment en retour. C'est ce que le Troll attend. Le Troll attirant le Troll, le forum peut se retrouver submergé d'innombrables messages de Trolls entre eux, complices ou non, ce qui les fait jubiler et eux seuls (la 'jouissance'), mais noyant les messages 'utiles' et intelligents dans des monceaux d'immondices. Le Troll est par nature incontrôlable.

La solution la plus radicale : la dératisation, l'insecticide, le fly-tox ; en pratique : la radiation, l'interdiction matérielle (et définitive) d'accès au forum, même s'il prétend « se repentir » et « promet » d'être raisonnable. Quand les poules auront des dents ? Le Troll peut tourner l'interdiction depuis un autre ordinateur, mais il sera vite repéré, car incapable de changer. Les thèmes sont identiques, les fautes d'orthographe ou de français, les tics linguistiques exprimés aussi. Le complice subira la même éviction définitive. Le crime de complicité est égal à celui du Troll. Par ce type d'attaque, la communauté peut être amenée à se resserrer ensuite, à mieux vivre, revivre, ou redéfinir ses valeurs fondatrices.

Après élimination...

Haut de page

Nietzsche disait « Ce qui ne me tue pas me rend fort » ... Mais aussi la communauté peut se trouver victime d'un tel malaise qu'elle entre en sommeil, précédant ou non la mort pure et simple.

Pour aller plus loin sur ce sujet

Haut de page

Dans un moteur de recherche, mettez les deux mots : « Troll forum ». Il y a d'assez nombreuses réponses inappropriées, mais aussi des centaines de réponses...

La nétiquette

Haut de page

A rebours du comportement 'Trollesque', voici les recommandations de la 'nétiquette', c'est à dire de la courtoisie sur l'Internet. La courtoisie va plus loin que la simple politesse.

Traduction de la RFC 1855 :

http://www.usenet-fr.net/fr-chartes/rfc1855.html

Texte très complet, datant de 1995.

Autres textes :

http://web.ccr.jussieu.fr/ccr/Netiquette.html

http://www.sri.ucl.ac.be/SRI/netetiq.html

http://www.infres.enst.fr/~vercken/netiquette/netiquette.html

etc.

Dans Google (www.google.fr) il suffit de mettre « netiquette » (eviter les accents francises et les majuscules sur l'internet...) et de choisir la langue française. Ou laisser l'anglais si vous êtes assez fort.


Inspiré mais fortement récrit, d'après un article paru dans Sciences et Vie Micro, Serge Courrier, n° 208 d'octobre 2002, pages 78 et 79. Texte rédigé par mikhail (© mikhail - 2003)

Retour à la page Divertissements

 



Haut de page

M'envoyer un e-mail
www.arbre-celtique.com
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2017 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)