Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne : 0
aujourd'hui : 0
au total : 44966436

Annonces



Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > archéologie / grands sites archéologiques / tombe aux cavaliers de Gondole
Retour
Encyclopédie Celtique

La tombe aux cavaliers de Gondole

Découverte:2002
Lieu:Le Cendre (près de Gondole)
Type:Sépulture
Localisation:Puy-de-Dôme


Description:

En 2002, à trois cents mètres des remparts de l'oppidum de Gondole, ont été découvert trois tombes gauloises. L'une d'elles réservée une énorme surprise pour les archéologues. Huit cavaliers gaulois (dont un adolescent) étaient enterrés avec leurs chevaux. Des tombes contenant des chevaux étaient déjà connues, mais la présence d'hommes et de chevaux dans la même sépulture, n'avait à ce jour jamais été rencontré. S'agit-il de cavaliers morts lors de la bataille de Gergovie qui est très proche, ou d'une guerre entre Gaulois, ou encore un sacrifice humains partiqués pas des druides? La disposition des squelettes allongés sur le flanc droit, têtes vers le sud et tournées vers l'est. Les hommes posant leurs bras gauche sur ceux qui les précédent. Il y a de fortes chances, que nous sommes en présence d'un rituel gaulois, dont le sens nous échappe encore aujourd'hui.

LE MONDE édition du 31/05/2002.

Découverte de huit cavaliers gaulois et de leurs chevaux

Des fouilles préalables à un chantier routier, près de Clermont-Ferrand, ont mis au jour une sépulture témoignant d'une pratique funéraire inconnue.

La construction de routes peut révéler des trésors insoupçonnés. Avant d'envoyer camions et bulldozers, il faut parfois mander des équipes bien plus légères, celles de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) pour effectuer des fouilles d'urgence et sauvegarder le patrimoine extrait du sol. C'est ce qui vient de se passer à quelques kilomètres au sud-est de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), où doivent bientôt avoir lieu les travaux de contournement de l'agglomération clermontoise. Grâce au tracé d'une route qui n'existe encore que sur le papier, une spectaculaire tombe gauloise a été mise au jour en pleine terre arverne.

"Le secteur était sensible, souligne Ulysse Cabezuelo, l'archéologue que l'Inrap a envoyé sur place pour diriger les fouilles. Trois communes sont concernées : La Roche-Blanche, Orcet et Le Cendre. Or, côté Roche-Blanche, on est au pied de Gergovie et, à l'autre extrémité, au Cendre, on est face à l'oppidum de Gondole avec son impressionnant rempart. Au XIXe siècle, on avait sorti des brouettes d'ossements lors de la construction de la voie ferrée."

Le protocole d'une fouille préventive implique le sondage systématique sur tout le tracé de la route. Au minimum 5 % de la surface du futur aménagement doit être retournée. Dans ce coin du Puy-de-Dôme où le peuplement est ancien et la densité de sites archéologiques importante, la probabilité de découvertes s'annonçait élevée. "Les fouilles ont commencé en novembre 2001 à partir de La Roche-Blanche, en direction du Cendre, explique Ulysse Cabezuelo. Nous avons successivement trouvé un grand foyer de l'âge du bronze, un bâtiment agricole gallo-romain du Haut-Empire, un site néolithique sur Orcet, un autre à côté de Gondole, puis nous sommes tombés sur le gros lot : trois sépultures, dont une seule a été fouillée pour l'instant."

Mise en scène funéraire

Dans cette grande tombe rectangulaire découverte à 300 mètres des remparts de Gondole, reposent huit personnes - sept hommes et un adolescent - et leurs huit chevaux. Il s'agit là d'une première. On a certes déjà mis au jour des sépultures gauloises multiples contenant soit des humains soit des équidés, mais jamais les deux en même temps. Disposés de manière théâtrale en deux rangées, les seize squelettes ont été enterrés sur le flanc droit, têtes au sud et regard à l'est. Semblant suivre un rituel précis, chaque homme pose son bras gauche sur celui qui le précède. "Les Gaulois avaient des pratiques funéraires extrêmement bizarres que l'on ne commence à connaître que depuis une vingtaine d'années, explique Vincent Guichard, directeur du Centre archéologique européen du Mont-Beuvray, installé à Glux-en-Glenne (Nièvre). Chaque sanctuaire donne des indications nouvelles."

Les résultats de la datation au carbone 14 ne sont pas encore connus, mais l'Inrap est sûr qu'il s'agit d'une tombe gauloise en raison... de la taille des chevaux. L'expertise archéozoologique a montré que ces bêtes ne dépassaient pas 1,20 mètre au garrot, une particularité typique des montures gauloises. En revanche, aucun élément matériel ne vient livrer d'indice sur les occupants de cette sépulture. Celle-ci ne recèle ni arme, ni parure, ni céramique, ni offrande, ni harnachement. De la même manière, les causes de la mort restent inconnues pour le moment. "A première vue, il n'y a pas de traumatisme apparent, souligne Ulysse Cabezuelo. Mais ce n'est qu'un examen préliminaire. Il faudra qu'un anthropologue se penche sur les squelettes pour qu'on en sache plus."

Quels sont les scénarios ayant conduit ces Gaulois au tombeau, dans cette saisissante mise en scène funéraire ? La première pensée va évidemment à la guerre contre César, étant donné que la bataille de Gergovie a eu lieu a une poignée de kilomètres seulement. Mais il peut aussi s'agir d'affrontement entre Gaulois, puisque la ville fortifiée de Gondole - qui n'a toujours pas été fouillée - a été édifiée avant la guerre des Gaules. Enfin, n'est pas écartée "la possibilité de mises à mort rituelles, avance Vincent Guichard. On sait que les druides lisaient les présages dans les entrailles d'animaux et certains textes suggèrent qu'ils le faisaient aussi avec des humains. Quoi qu'il en soit, c'est le tout début d'une belle découverte."Pour examiner les deux autres tombes détectées et, probablement, étendre les fouilles à d'autres terrains, il reste quatre ans aux archéologues. Après quoi, le macadam recouvrira le passé.

Pierre Barthélémy



Sources:
  • Pierre Crombet pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    archéologue - Les Arvernes, peuple celtique d'Auvergne [04/2008] (L') [ L' archéologue ]
    Arvernes [ Les peuples de Gaule Chevelue (Gaule Celtique) ]
    Gondole (Le Cendre) [ Les oppida ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurgrands sites archéologiques (Les)
    Vers la fiche précédentesanctuaire de Ribemont-sur-Ancre (Le)
    Vers la fiche suivantesanctuaire de la Forêt d'Halatte (Ognon, Oise) (Le)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page archéologie



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2017 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)