Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact



Annonces


Gaule
Orient
Express




Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > troubles récurrents en Gaule [68 : 70] / révolte de Caius Julius Vindex [mars-mai 68] / Caius Julius Vindex réunit les délégués des cités gauloises [mars 68]
Retour
Encyclopédie Celtique

Caius Julius Vindex réunit les délégués des cités gauloises [mars 68]

Caius Julius Vindex réunit les délégués des cités gauloises (mars 68 ap. J.-C.)

Lorsque Caius Julius Vindex, le gouverneur de la province de Gaule lyonnaise, entreprit de se soulever contre l'empereur Néron, il prit immédiatement en compte que sa province ne disposait d'aucune légion et que sa conjuration tournerait court sans un soutien extérieur. D'après Plutarque, il contacta les gouverneurs d'autres provinces, dans l'espoir qu'ils se rallieraient à sa cause, mais certains s'empressèrent de dénoncer ce projet auprès de l'empereur (Vies parallèles des hommes illustres : Vie de Galba, IV).

Ainsi, lorsqu'en mars 68 ap. J.-C., Caius Julius Vindex, alors gouverneur de la province de Gaule lyonnaise, réunit des représentants des cités de sa province, il est fort probable que ses velléités de soulèvement étaient déjà connues à Rome. Selon P. Le Roux (1994), sur la foi de quelques indications chronologiques laissées par Suétone (Vies des douze Césars : Vie de Néron, XL) et Tacite (Annales, XIV, 4), cette réunion dut se dérouler entre le 15 et le 18 mars. Selon le même historien, sur la foi des informations communiquées par Dion Cassius (Histoire romaine, LXIII, 22), Vindex semble avoir organisé pour l'occasion une session extraordinaire du Conseil des Trois Gaules et s'être donc adressé aux délégués des cités de Gaule, impliquant une volonté de légitimation institutionnelle à sa révolte. La teneur du discours de Caius Julius Vindex nous est connue par Dion Cassius et celui-ci parvint à convaincre les délégués (Histoire romaine, LXIII, 22).

Selon Dion Cassius (Histoire romaine, LXIII, 23), l'annonce de cette défection fut accueillie par un accord général. Cette unanimité n'était néanmoins pas si totale, puisque nous savons par Suétone qu'à l'annonce de ce soulèvement, le gouverneur de Gaule aquitaine fit appel à Servius Sulpicius Galba, gouverneur de la province d'Hispanie tarraconaise (Vies des douze Césars : Vie de Galba, IX). Aussi, nous savons par Tacite que les Lugdunenses demeurèrent fidèles à Néron (Histoires, I, 51 ; 65) (1). Ce fut également le cas des districts militaires de Germanie supérieure et de Germanie inférieure, devenus déjà très autonomes, et de cités gauloises voisines de ces districts, notamment celles des Lingons et des Trévires (Histoires, I, 8 ; 53).

La défection gauloise étant désormais officielle, Caius Julius Vindex s'empressa de renouveler ses courriers à différents gouverneurs, et principalement à destination de Servius Sulpicius Galba, qu'il voulait pousser à prendre la pourpre.


(1) Cette fidélité s'explique très certainement par le soutien financier que l'empereur apporta à cette colonie, très peu de temps auparavant, après l'incendie de Lugdunum (65 ap. J.-C.).


Dion Cassius, Histoire romaine, LXIII, 22 : "Telles étaient ses façons de vivre et de gouverner. Je vais dire comment il fut renversé et comment il tomba du pouvoir. Il y avait un Gaulois, C. Julius Vindex, [Aquitain] du chef de ses ancêtres, issu d'une famille royale, descendant d'un père sénateur romain, robuste, prudent, expérimenté dans le métier des armes et capable des plus grandes entreprises ; [il avait l'an mur de la liberté et de la gloire à un très haut degré ; il était gouverneur de la Gaule]. Ce Vindex ayant rassemblé les Gaulois qui avaient eu beaucoup à souffrir de nombreuses exactions et qui, maintenant encore, avaient à souffrir de Néron, et montant sur une tribune, il s'étendit en un long discours contre Néron, prétendant qu'il fallait se soulever et se révolter contre lui, « parce que, dit-il, il a pillé tout l'univers romain, parce qu'il a fait périr toute la fleur du sénat, parce qu'il a déshonoré et tué sa mère, et ne conserve pas même l'apparence d'un empereur. Bien des meurtres, bien des rapines, bien des violences, ont été maintes fois commis par d'autres ; mais comment pourrait-on dignement retracer le reste ? Je l'ai vu, amis et alliés, croyez-moi, je l'ai vu, cet homme, si c'est un homme que le mari de Sporus, que l'épouse de Pythagoras, dans l'enceinte du théâtre, sur l'orchestre, tantôt une lyre à la main, vêtu de l'habit orthostadien et chaussé du cothurne tragique, tantôt aussi du brodequin comique et avec le masque. Je l'ai entendu plusieurs fois chanter, je l'ai entendu faire le héraut, je l'ai entendu jouer la tragédie. Je l'ai vu chargé de chaînes, je l'ai vu entraîné, je l'ai vu en état de grossesse et en travail d'enfant, disant, entendant, souffrant et faisant tout ce que rapporte la fable. Et on donnerait à un pareil être les noms de César, d'Empereur, d'Auguste ? Non, non ; que nul n'outrage ces noms sacrés. Ces noms, en effet, Auguste et Claude les ont portés ; mais lui, il serait plus juste de l'appeler Thyeste ou Oedipe, Alcméon ou Oreste, car ce sont là les personnages qu'il représente ; ce sont là les titres qu'il prend en place des autres. Levez-vous donc enfin, secourez-vous vous-mêmes, secourez les Romains et délivrez l'univers entier »."

Dion Cassius, Histoire romaine, LXIII, 23 : "Ce discours de Vindex fut accueilli par un accord général. Mais, comme ce n'était pas pour lui que Vindex cherchait la souveraineté, ce fut à Servius Sulpicius Galba, homme supérieur par son équité et son expérience à la guerre, qui commandait en Espagne et qui était à la tête d'une puissante armée, qu'il déféra l'empire ; et celui-ci fut proclamé empereur par les soldats. On dit que Néron, ayant publiquement offert deux millions cinq cent mille drachmes pour tuer Vindex. Vindex, à cette nouvelle, s'écria : « Celui qui tuera Néron et qui m'apportera sa tête, je lui donnerai la mienne en récompense ». Tel était le caractère de Vindex."

Suétone, Vies des douze Césars : Vie de Galba, IX : "Il tenait à Carthagène une assemblée provinciale, lorsqu'il apprit le soulèvement des Gaules. Le lieutenant d'Aquitaine lui demandait des secours quand il reçut une lettre de Vindex qui l'exhortait à se déclarer le chef et le libérateur du genre humain."

Tacite, Histoires, I, 8 : "Déjà liées par le souvenir de Vindex, les Gaules l'étaient encore par le don récent du droit de cité romaine, et la diminution d'impôts accordée pour l'avenir. Cependant les cités gauloises les plus voisines des armées de Germanie, traitées avec moins de faveur ou même privées d'une partie de leur territoire, mesuraient avec l'oeil d'un égal dépit les avantages d'autrui et leurs propres injures. Les armées de Germanie nourrissaient deux sentiments redoutables avec de si grandes forces, l'inquiétude et le mécontentement: enorgueillies qu'elles étaient d'une victoire récente, et craignant le reproche d'avoir favorisé un autre parti. Elles avaient tardé à se détacher de Néron, et Verginius ne s'était pas aussitôt déclaré pour Galba : on doutait s'il n'avait pas voulu l'empire ; on était sûr que le soldat le lui avait offert."

Tacite, Histoires, I, 51 : "De toutes parts venaient des nouvelles menaçantes ; la renommée n'apportait de Rome que de sinistres récits ; la colonie lyonnaise était mécontente, et, dans son opiniâtre attachement à Néron, il n'était sorte de rumeurs dont elle ne fût la source. Mais le mensonge et la crédulité avaient dans les camps surtout un fonds inépuisable : la haine, la crainte, et, à côté de la crainte, la réflexion qui compte ses forces et se sent rassurée."

Tacite, Histoires, I, 53 : "Elle avait marché tout entière contre Vindex, et n'était passée qu'après la mort de Néron sous l'obéissance de Galba. Encore avait-elle été devancée au serment par les détachements de Basse-Germanie. De plus les Trévires, les Lingons et les autres peuples que Galba avait frappés d'édits menaçants ou d'une diminution de territoire, voisins de cette armée, se mêlaient chaque jour à ses quartiers d'hiver."

Tacite, Histoires, I, 65 : "Il régnait entre Vienne et Lyon d'anciennes discordes que la dernière guerre avait rallumées. Le sang versé de part et d'autre, le nombre et l'acharnement des combats, annonçaient d'autres motifs que le seul intérêt de Galba et de Néron. Galba d'ailleurs, tirant profit de sa vengeance, avait réuni au fisc les revenus des Lyonnais, tandis qu'il prodiguait aux Viennois toute sorte de faveurs."


Sources:
  • P. Le Roux, (1994) - "Mai 68 en Gaule", Collection de l'Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité, n°499, pp.259-274
  • Julien Quiret pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Annales [Tacite] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Caius Julius Vindex invite Servius Sulpicius Galba à briguer l'empire [mars 68] [ La révolte de Caius Julius Vindex [mars-mai 68] ]
    Dion Cassius [ auteurs antiques et anciens ]
    Gallia Aquitania (Gaule aquitaine) [ autres lieux ]
    Gallia Lugdunensis (la Gaule lyonnaise) [ autres lieux ]
    Histoire romaine [Dion Cassius] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Histoires [Tacite] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Incendie de Lugdunum [hiver 64/65] [ Histoire des Gallo-romains [-51:?] ]
    Lingons Fiche récemment créée ou modifiée [ Les peuples de Gaule Celtique ]
    Néron prend des mesures contre l’insurrection qui s’amplifie [mars / juin 68] [ La révolte de Caius Julius Vindex [mars-mai 68] ]
    Plutarque [ auteurs antiques et anciens ]
    révolte de Caius Julius Vindex [mars-mai 68] (La) [ troubles récurrents en Gaule [68 : 70] ]
    Suétone [ auteurs antiques et anciens ]
    Tacite [ auteurs antiques et anciens ]
    Trévires [ Les peuples de Gaule Belgique ]
    Vies des douze Césars [Suétone] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Vies parallèles des hommes illustres [Plutarque] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Vindex (Caius Iulius) [ Les personnages historiques ]
    Liens sur d'autres pages
    P. Le Roux, (1994) - "Mai 68 en Gaule"
    Navigation
    Vers le niveau supérieurrévolte de Caius Julius Vindex [mars-mai 68] (La)
    Vers la fiche suivanteCaius Julius Vindex invite Servius Sulpicius Galba à briguer l'empire [mars 68]
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page troubles récurrents en Gaule [68 : 70]



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2020 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)