Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact



Annonces


Gaule
Orient
Express




Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > Aulus Plautius conquiert la Bretagne insulaire [43:47] / Campagne de Claude en Bretagne [août / septembre 43] / Célébration du triomphe de l'empereur Claude [janvier 44]
Retour
Encyclopédie Celtique

Célébration du triomphe de l'empereur Claude [janvier 44]

Célébration du triomphe de l'empereur Claude (janvier 44 ap. J.-C.)

En septembre 43 ap. J.-C., Claude avait envoyé ses gendres Gnaeus Pompeius Magnus et Lucius Iunius Silanus annoncer ses succès en Bretagne à Rome. Lorsqu'ils y parvinrent, en automne, le sénat attribua à l'empereur le surnom de Britannicus "britannique" et le gratifia des honneurs du triomphe. En outre, le sénat décréta la tenue des jeux annuels et la construction de deux arcs de triomphe, l'un à Rome et l'autre à Gesoriacum (Boulogne-sur-Mer) (Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 22).

Claude regagna Rome en janvier 44 ap. J.-C. (1), où son triomphe fut célébré en grande pompe. Lors du défilé, Messaline reçut l'honneur de suivre le char triomphal en carpentum (honneur qui ne fut accorda jusqu'alors qu'à Livie). A cette occasion, plusieurs généraux reçurent les ornements triomphaux. Au terme de ce défilé, Claude inaugura les jeux triomphaux (Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 23 ; Suétone, Vies des Douze Césars : Vie de Claude, XVII).

Dion Cassius (Histoire romaine, LX, 22) évoque deux arcs de triomphe érigés par décret du sénat pour célébrer la victoire de Claude en Bretagne, l'un à Rome et l'autre à Gesoriacum (Boulogne-sur-Mer). Quelques vestiges du premier sont connus, notamment des fragments de son inscription dédicatoire (CIL 06, 40416 ; 920 (p 841, 3777) ; 31203 ; AE 1948, 80), tandis que l'emplacement du second n'a toujours pas été repéré. Un troisième arc est désormais connu, il fut érigé par les citoyens romains de Cyzicum (Erdek, Turquie) et le curateur des Cyzicènes, en l'honneur de l'empereur (CIL 03, 7061). Dans les deux seuls cas documentés, il semble que les arcs n'aient été érigés qu'en 51-52 ap. J.-C.

À partir de 43 ap. J.-C. et jusqu'en 49-50 ap. J.-C., Claude a célébré sa conquête de la Bretagne par des émissions monétaires aux revers identiques, représentant un arc de triomphe surmonté par deux trophées d'armées encadrant la statue d'un cavalier, accompagné et la mention DE BRITANN(IS) "(vainqueur) des Bretons". Trois monnaies de ce type sont référencées ; un aureus (RCV I, 1830 ; RIC I, 33 ; BMC RE, 32 ; Cohen, 17) et un denier (RIC I, 34) frappés en 46-47 ap. J.-C., ainsi qu'un denier frappé en 49-50 ap. J.-C. (RCV I, 1843 ; RIC I, 45 ; BMC RE, 50). On connaît également un didrachme (RPC 3625 ; RIC I, 122) frappé entre 43 et 48 ap. J.-C., au revers duquel Claude est représenté chevauchant un quadrige triomphal, également accompagné et la mention DE BRITANNIS.

Combien de peuples furent soumis au cours de la campagne de Claude ? Quelle fut la contribution spécifique de la campagne de Claude ? Dion Cassius (Histoire romaine, LX, 21) et Suétone (Vies des douze Césars : Vie de Claude, XVII) en évoquent un grand nombre, mais ne sont guère précis. L'inscription honorifique apposée à l'arc de triomphe de Claude à Rome évoque REGES BRIT[ANNORVM] XI "11 rois des Bretons" (CIL 06, 40416 ; 920 (p 841, 3777) ; 31203 ; AE 1948, 80). Une autre piste peut être offerte par Dion Cassius (Histoire romaine, LX, 21) qui indique que contrairement à l'usage, Claude a été acclamé imperator à plusieurs reprises au terme de sa campagne. Ce fait hors du commun est avéré par la titulature de Claude. En effet, il fut acclamé imperator une première fois en 41 ap. J.-C. et reçut pour l'occasion le surnom de Germanicus "germanique" (2). Sur sa titulature telle qu'elle apparaît sur l'aureus (RCV I, 1830 ; RIC I, 33 ; BMC RE, 32 ; Cohen, 17) et le denier (RIC I, 34) frappés en 46-47 ap. J.-C., il est précisé que Claude avait alors été acclamé onze fois imperator. Il y a donc une quasi-concordance entre ces acclamations (dix entre 41 ap. J.-C. et 46-47 ap. J.-C.) et le nombre de rois bretons soumis d'après l'inscription de l'arc de triomphe de Rome, ce qui laisse supposer qu'il a été acclamé imperator pour chaque soumission reçue. Seuls soucis, l'érection de cet arc a eu lieu en 51-52 ap. J.-C., tandis que les monnaies ont été frappées en 46-47 ap. J.-C. Les décomptes effectués sur ces différents documents intègrent donc très certainement les soumissions reçues par Titus Flavius Vespasianus et celles reçues par Aulus Plautius (notamment celle d'une partie des Dobunnes). Ainsi, il n'est que très difficile d'évaluer la contribution réelle de la campagne de Claude (fin de l'été / automne 43 ap. J.-C.) dans l'invasion de la Bretagne (43-47 ap. J.-C.).

Le triomphe de Claude ne constitua aucunement le terme de la conquête de la Bretagne. Peu après cette cérémonie, le sénat octroya par décret à l'empereur et à ses lieutenants, des pouvoirs extraordinaires pour poursuivre la soumission de l'île (Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 23). Le principal bénéficiaire en fut Aulus Plautius, le premier gouverneur de la province de Bretagne.


(1) Claude est rentré à Rome au cours du consulat de Titus Statilius Taurus et le second de Caius Sallustius Crispus Passienus (Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 23). Le second consulat de Caius Sallustius Crispus Passienus a été avant-tout honorifique, puisqu'au cours du mois de son entrée en fonction (janvier), il a été remplacé par le consul-suffect Publius Pomponius Secundus, dont le nundinium s'est étendu jusqu'en juin 44 ap. J.-C.

(2) Il fut acclamé imperator suite aux victoires remportées en son nom en 41 ap. J.-C., par Publius Gabinius Secundus sur les Chauques (Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 8 ; Suétone, Vies des douze Césars : Vie de Claude, XXIV), et par Servius Sulpicius Galba sur les Marses (Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 8).


Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 21 : "Ayant, à la suite de ce succès, réduit, les uns par composition, les autres par force, un grand nombre de peuples sous sa puissance, il fut, contre les usages des ancêtres, proclamé plusieurs fois imperator (il n'est, en effet, permis à personne de prendre ce titre plus d'une fois pour la même guerre) ; il enleva les armes à ces peuples dont le gouvernement fut par lui confié à Plautius, avec ordre d'achever la soumission du reste du pays. Puis il se hâta de retourner lui-même à Rome, où il fit apporter d'avance la nouvelle de sa victoire par ses gendres Magnus et Silanus."

Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 22 : "Le sénat, lorsqu'il connut les succès remportés en Bretagne, donna à Claude le surnom de Britannicus, et lui décerna le triomphe. Il décréta, en outre, des jeux annuels, l'érection de deux arcs de triomphe, l'un à Rome, l'autre dans la Gaule, à l'endroit où il s'était embarqué pour passer en Bretagne ; il décora son fils du même surnom, en sorte que le nom de Britannicus devint, pour ainsi dire, véritablement celui de l'enfant. Messaline eut la préséance, qu'avait eue autrefois Livie, et l'autorisation de faire usage d'un char. Tels furent les honneurs que le sénat rendit aux princes ;"

Dion Cassius, Histoire romaine, LX, 23 : "C'est ainsi que certaines parties de la Bretagne furent alors soumises ; à la suite de cette conquête, sous le second consulat de C. Crispus et le premier de T. Statilius, Claude rentra dans Rome après une absence de six mois, sur lesquels il n'avait passé que seize jours en Bretagne, et célébra un triomphe où, entre autres prescriptions de la loi qu'il accomplit, il monta à genoux les degrés du Capitole, soutenu sous les deux bras par ses gendres. Il accorda les ornements triomphaux à tous les sénateurs qui l'avaient accompagné dans son expédition, et non pas seulement aux consulaires, faveur que, du reste, il prodiguait à tort et à travers même pour les moindres choses ; une statue et un siège parmi les sénateurs à Rubrius Pollion, préfet du prétoire, toutes les fois qu'il l'accompagnerait dans le sénat ; et, pour ne paraître introduire aucune nouveauté, il allégua qu'Auguste en avait fait autant à l'égard d'un certain Valérius Ligur. Lacon, autrefois chef des Vigiles, en ce moment gouverneur de la Gaule, reçut le même honneur et, de plus, fut décoré des ornements consulaires. Après cela, Claude célébra les jeux triomphaux, et pour cela il reçut le pouvoir consulaire. Ces jeux eurent lieu sur les deux théâtres à la fois : souvent il quitta le spectacle, et d'autres y présidèrent à sa place. Il promit autant de courses de chevaux qu'il pourrait y en avoir dans le jour, néanmoins il n'y en eut pas plus de dix : car, dans l'intervalle des courses, on égorgea des ours et on fit combattre des athlètes ; des enfants, venus d'Asie, dansèrent la pyrrhique. Les artistes dramatiques donnèrent aussi, avec la permission du sénat, d'autres jeux, célébrés également à l'occasion de la victoire de l'empereur. Voilà ce qui eut lieu pour les affaires de Bretagne, et, pour faciliter la soumission du reste du pays, on décréta que toutes les conventions faites par Claude et toutes celles que feraient ses lieutenants avec quelqu'un de ces peuples seraient valables comme faites avec le sénat et le peuple."

Eutrope, Abrégé de l'Histoire romaine, VII, 8 : "Après lui vint Claude, oncle paternel de Caligula et fils de Drusus dont ou voit près de Mayence le monument funèbre, et dont Caligula était petit-fils. Mélange de bien et de mal, Claude se montra sur le trône tantôt sage et modéré, tantôt cruel et stupide. Il porta la guerre dans la Bretagne, où nul Romain n'avait pénétré depuis Jules César; il la soumit par les armes de Cn. Sentius et de A. Plautius, hommes de mérite et de haute naissance, et en triompha avec grande pompe. Il ajouta aussi à l'empire quelques îles appelées Orcades et situées sur l'Océan, pus loin que la Bretagne, et fit prendre à son fils le nom de Britannicus."

Suétone, Vies des Douze Césars : Vie de Claude, XVII : "Là, sans combat et sans effusion de sang, il (Claude) reçut en très peu de jours la soumission de l'île, revint à Rome six mois après son départ, et triompha avec le plus grand appareil. Il permit aux gouverneurs de provinces, et même à quelques exilés, de venir à Rome jouir de ce spectacle, et plaça sur le faîte du palais, parmi les dépouilles de l'ennemi, une couronne navale à côté de la couronne civique, comme un monument de son trajet et, pour ainsi dire, de sa victoire sur l'océan. Sa femme Messaline accompagna dans une voiture le char du vainqueur. Plusieurs Romains, qui avaient mérité dans cette guerre les ornements du triomphe, le suivaient à pied, couverts d'une robe prétexte. M. Crassus Frugi, qui obtenait cet honneur pour la seconde fois, montait un cheval caparaçonné et portait un vêtement brodé de palmes."


Inscription de l'arc de triomphe de Claude à Rome (CIL 06, 40416 ; 920 (p 841, 3777) ; 31203 ; AE 1948, 80)
TI(BERIO) CLAV[DIO DRVSI F(ILIO) CAE]SARI AVGV[STO GERMANI]CO PONTIFIC[I MAXIM(O) TRIB(VNICIA) POTES]TAT(E) XI CO(N)S(VLI) V IM[P(ERATORI) XXII? CENS(ORI) PATRI PA]TRIA<E=I> SENATVS PO[PVLVSQVE] RO[MANVS Q]VOD REGES BRIT[ANNORVM] XI D[EVICTOS SINE] VLLA IACTVR[A IN DEDITIONEM ACCEPERIT] GENTESQVE B[ARBARAS TRANS OCEANVM] PRIMVS IN DICI[ONEM POPVLI ROMANI REDEGERIT]

"A Tiberius Claudius fils de Drusus, César, Auguste, germanique, grand pontife, 11 fois détenteur de la puissance tribunitienne, 5 fois consul, acclamé imperator 22 fois, censeur, père de la patrie, le sénat et le peuple romain (ont élevé cet arc) pour avoir reçu la soumission de 11 rois des Bretons défaits sans perte, et pour avoir le premier amené des peuples barbares d'au-delà l'Océan sous la domination du peuple romain."

Inscription de l'arc de triomphe de Claude à Erdek (Cyzique) (CIL 03, 7061)
DIVO AVG(VSTO) CAESARI TI(BERIO) AV[G(VSTO) DIVI AVG(VSTI) F(ILIO)] IMP(ERATORI) TI(BERIO) CLAVDIO DRVSI F(ILIO) [CAESARI AVG(VSTO) GER]MANICO PONT(IFICI) MAX(IMO) [TR(IBVNICIA) P(OTESTATE) XI CO(N)S(VLI) IMP(ERATORI) XXI] P(ATRI) P(ATRIAE) VIND(ICI) LIB(ERTATIS) DEVI[CTORI REGVM XI] BRITANNIAE AR[CVM POSVERVNT] C(IVES) R(OMANI) QVI CYZICI [CONSISTVNT] ET CYZI[CENI] CVRATORE [

"Au divin Auguste César, à Tibère Auguste fils du divin Auguste (et) à l'empereur Tiberius Claudius fils de Drusus, César, Auguste, germanique, grand pontife, 11 fois détenteur de la puissance tribunitienne, consul, acclamé imperator 21 fois, père de la patrie, défenseur des libertés, (qui) a défait les 11 rois de Bretagne, les citoyens romains qui sont à Cyzicum et le curateur des Cyzicènes […] ont édifié cet arc."


Didrachme frappé à Caesaraea-Eusebia entre 43 et 48 ap. J.-C. (RPC 3625 ; RIC I, 122)
TI(BERIVS) CLAUD(IVS) CAESAR AVG(VSTVS) GERM(ANICVS) P(ONTIFEX) M(AXIMVS) TR(IBVNICIA) P(OTESTATE) // DE BRITANNIS

"A Tiberius Claudius, César, Auguste, germanique, grand pontife, revêtu de la puissance tribunicienne // (vainqueur) des Bretons"

Aureus frappé à Rome en 46-47 ap. J.-C. (RCV I, 1830 ; RIC I, 33 ; BMC RE, 32 ; Cohen, 17)
TI(BERIVS) CLAUD(IVS) CAESAR AVG(VSTVS) P(ONTIFEX) M(AXIMVS) TR(IBVNICIA) P(OTESTATE) VI IMP(ERATOR) XI // DE BRITANN(IS)

"A Tiberius Claudius, César, Auguste, grand pontife, revêtu 6 fois de la puissance tribunicienne, acclamé 11 fois imperator // (vainqueur) des Bretons"

Denier frappé à Rome en 46-47 ap. J.-C. (RIC I, 34)
TI(BERIVS) CLAUD(IVS) CAESAR AVG(VSTVS) P(ONTIFEX) M(AXIMVS) TR(IBVNICIA) P(OTESTATE) VI IMP(ERATOR) XI // DE BRITANN(IS)

"A Tiberius Claudius, César, Auguste, grand pontife, revêtu 6 fois de la puissance tribunicienne, acclamé 11 fois imperator // (vainqueur) des Bretons"

Denier frappé à Rome en 49-50 ap. J.-C. (RCV I, 1843 ; RIC I, 45 ; BMC RE, 50 ; Cohen, 19)
TI(BERIVS) CLAUD(IVS) CAESAR AVG(VSTVS) P(ONTIFEX) M(AXIMVS) TR(IBVNICIA) P(OTESTATE) VIIII IMP(ERATOR) XVI // DE BRITANN(IS)

"A Tiberius Claudius, César, Auguste, grand pontife, revêtu 9 fois de la puissance tribunicienne, acclamé 16 fois imperator // (vainqueur) des Bretons"


Sources:
  • Julien Quiret pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Abrégé de l'Histoire romaine [Eutrope] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Aulus Plautius conquiert la Bretagne insulaire [43:47] [ Les Celtes de Bretagne ]
    Aulus Plautius reçoit le gouvernement de la Bretagne et poursuit la conquête [septembre 43 : 47] [ Aulus Plautius conquiert la Bretagne insulaire [43:47] ]
    Campagne de Claude en Bretagne [août / septembre 43] [ Aulus Plautius conquiert la Bretagne insulaire [43:47] ]
    Dion Cassius [ auteurs antiques et anciens ]
    Eutrope [ auteurs antiques et anciens ]
    Gesoriacum / Bononia (Boulogne-sur-Mer) [ villes gauloises & gallo-romaines [de Gabris à Gubillum] ]
    Histoire romaine [Dion Cassius] [ ouvrages antiques & anciens ]
    La Description de la Terre - Livre III [ Description de la Terre (De Chorographia) de Pomponius Mela [édition bilingue] ]
    Plusieurs peuples se soumettent ou sont soumis par Claude [septembre 43] [ Campagne de Claude en Bretagne [août / septembre 43] ]
    Publius Ostorius Scapula rétablit l'ordre en Bretagne [47:48/49] [ Les Celtes de Bretagne ]
    Suétone [ auteurs antiques et anciens ]
    Titus Flavius Vespasianus soumet une partie du sud de la Bretagne [43/47] [ Aulus Plautius reçoit le gouvernement de la Bretagne et poursuit la conquête [septembre 43 : 47] ]
    Une partie des Dobunnes se soumet à Rome [43] [ Aulus Plautius conquiert la Bretagne insulaire [43:47] ]
    Vies des douze Césars [Suétone] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurCampagne de Claude en Bretagne [août / septembre 43]
    Vers la fiche précédentePlusieurs peuples se soumettent ou sont soumis par Claude [septembre 43]
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page Aulus Plautius conquiert la Bretagne insulaire [43:47]



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2020 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)