Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact



Annonces


Gaule
Orient
Express




Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > textes irlandais / textes mythologiques irlandais / fondation du domaine de Tara
Retour
Encyclopédie Celtique

La fondation du domaine de Tara

Titre Original:Suidigud Tellaig Temra

La fondation du domaine de Tara (Suidigud Tellaig Temra) - Ce récit nous a été transmis par deux manuscrits, le Livre de Lismore et le Livre Jaune de Lecan. Il a été publié avec une traduction anglaise par R.I. Best dans The Settling of the Manor of Tara, dans Eriu IV, 1910. La traduction française est de Ch.-J. Guyonvarc'h, dans Textes Mythologiques Irlandais, éd. Ogam-Celticum, Rennes, 1980, pp. 157-166.



Résumé:

La tribu des Ui Neill est assemblée à Tara et demande au roi d'Irlande une redistribution des terres de Tara. A cette occasion, on voit quelle est la place de chacun, les mets auquel il a droit et la place des serviteurs, dans cette assemblée de Samain. Le roi de Tara, Diarmait fils de Cerball, ne veut pas morceler la province centrale sans consulter les sages. On va donc chercher Fiachra, fils de Colman, qui refuse également de prendre une décision et conseille de consulter " quelqu'un de plus sage et de plus vieux que lui ", à savoir Cennfaelad, fils d'Ailill. Cennfaelad se rétracte lui aussi et demande qu'on aille chercher " nos cinq aînés qui sont en Irlande ", c'est-à-dire Finnchad, Cualad, Bran Bairne, Duban, et Tuan mac Cairill. Chacun des cinq sages dit ce qu'il connaît, mais tous disent qu'il ne serait pas convenable de partager Tara et son domaine sans consulter " leur aîné et tuteur ", c'est-à-dire Fintan, fils de Bochra qui est à Dun Tulcha, dans le Kerry. On va chercher Fintan dans le Kerry, qui arrive avec dix-huit compagnies, toutes de sa parenté. A son arrivée à Tara, tout le monde se lève et lui demande de s'asseoir sur le siège du juge. Il refuse de s'asseoir avant de connaître leur question, et affirme qu'il est sûr de leur bienvenue, " comme le fils est certain de la bienvenue de sa nourrice, et celle qui est ma nourrice, c'est l'île dans laquelle vous êtes, à savoir l'Irlande, et le genou familier de cette île est la colline sur laquelle vous êtes, c'est-à-dire Tara ". Fintan dit ensuite un poème dans lequel il dit être venu avant le déluge, et avoir assisté à toutes les invasions de l'Irlande. Il conclut en disant :

" Je suis Fintan le blanc,
Fils de Bochra, je ne le cacherai pas ;
Depuis que le déluge a été ici
Je suis un sage haut et noble ".

Il justifie ensuite l'excellence de sa mémoire par l'histoire suivante : un jour, il planta une baie d'if. L'if grandit assez pour mettre cent guerriers sous son feuillage, puis tomba en décrépitude. Fintan le coupa et en fit des cuves, des vases et des pots. Quand ceux-ci furent usés, il les tailla à nouveau, et ces derniers sont tombés en poussière. Le roi Diarmait admet l'ancienneté, et donc la sagesse de Fintan. Ce dernier affirme connaître tous les jugements rendus jusqu'à maintenant. Diarmait lui demande d'où il tient cette science. Fintan raconte alors qu'un jour, alors qu'il était à une assemblée, il vit " un grand héros, beau et puissant, venir de l'ouest au coucher du soleil ". C'est un géant immense et beau, vêtu d'un voile de cristal brillant. Il portait des tablettes de pierre et une branche d'or avec trois fruits : noix, pomme et gland. Il dit : " Je suis Trefuilngid Tre-Eochair, je suis la cause du lever du soleil et de son coucher ".

Trefuilngid Tre-Eochair fit rassembler tous les hommes d'Irlande au même endroit. Comme les hommes d'Irlande n'ont pas d'historiens, Trefuilngid Tre-Eochair leur dit : " je vais établir pour vous la série des antiquités et des chroniques du domaine de Tara, entouré des quatre points cardinaux de l'Irlande. Je suis le témoin vraiment instruit qui explique à chacun tout ce qui est inconnu ", puis : " Amenez-moi donc sept hommes de chaque point de l'Irlande, parmi ceux qui sont les plus sages, les plus avisés, les plus habiles, ainsi que les historiens du roi lui-même qui sont dans le domaine de Tara, car il est convenable que les quatre points de l'Irlande soient à la répartition de Tara et de ses chroniques, et que chacun des groupes de sept hommes ait sa part des chroniques du domaine de Tara ". Trefuilngid Tre-Eochair interrogea ensuite Fintan sur les qualités des quatre points cardinaux de l'Irlande : " à l'ouest la science, au nord la bataille, à l'est la prospérité, au sud la musique, au centre la souveraineté ". Fintan détailla les qualités de chaque province, et " Trefuilngid Tre-Eochair laissa donc cette ordonnance aux hommes d'Irlande pour toujours, et il laissa à Fintan, fils de Bochra, quelques-uns unes des baies de la branche qu'il avait à la main, si bien qu'il les planta en Irlande aux endroits où il lui parut probable qu'elles pousseraient. Voici les arbres qui poussèrent de ces graines : l'Arbre de Tortu, l'If de Ross, l'If de Mugna, la Branche de Dathe, et l'Arbre d'Usnech ".

Après avoir raconté cette histoire, Fintan rend son jugement : " Que ce soit comme vous l'avez trouvé, nous n'irons pas contre les dispositions que Trefuilngid nous a laissées, car c'était un ange de Dieu, ou Dieu lui-même ". Les nobles d'Irlande accompagnent Fintan jusqu'à Uisnech, au centre de l'Irlande. Fintan y dresse un pilier à cinq côtés, un par province d'Irlande et recommande de partager les provinces à partir de là. Puis il rentre chez lui, accablé par l'âge et la décrépitude, et il meurt après s'être fait baptiser. On sait pas où il est enterré, mais certains pensent qu'il a été emmené au ciel comme les prophètes Elie et Henoch, " qui attendent la résurrection de ce sage vieillard à la longue vie, à savoir Fintan, fils de Bochra... ".


Annexes:

Extrait des Dindshenchas de Rennes :

"L'if de Ross, l'if de Mugna, l'arbre de Dathi, la branche d'Uisnech et l'arbre de Tortu, ce sont cinq arbres.
L'arbre de Ross est un if. Il tomba au nord-est, aussi loin que Druim Bairr, comme l'a chanté Druim Suithe ("Dos de Sagesse") :

L'arbre de Ross,
Roue de roi,
Droit de prince,
Bruit de vague,
Le meilleur des éléments,
Arbre fort et droit,
Dieu fort et fier,
Porte du ciel,
Force d'un édifice,
Bien de ...?...
Homme à la parole pure,
Générosité pleine,
Champion de la Trinité,
Mesure d'une maison,
Bien de la mère,
Fils de Marie,
Mer fructueuse,
Honneur de beauté,
Esprit de maître,
Diadème d'anges,
Cri du monde,
Gloire de Banba,
Hauteur de triomphe,
Jugement de l'origine,
Faisceau de sages,
Le plus noble des arbres,
Gloire des Gailioin,
Le plus doux des buissons,
Défense d'un ours (?),
Force de la vie,
Incantation de science,
Arbre de Ross.

La branche de Belach est cependant un frêne. C'est elle qui tua Dathen le poète. Elle tomba vers le nord, aussi loin que Carn Uachtair Bile, et c'est d'elle que sont nommés les Fir Bile.

L'if de Mugna est un chêne. Il tomba vers le sud, dans la plaine d'Ailbe, jusqu'au pilier de l'Arbre Vivant. Sa moisson de glands était de neuf cents boisseaux et il avait trois récoltes par an, à savoir : des pommes merveilleuses et étranges, des noix rondes, couleur de sang et des glands bruns à bordures.

L'arbre de Tortu était un frêne et il tomba au sud-est jusqu'à Cell Ichtair Thire.

Le frêne d'Uisnech tomba au nord jusqu'à Granard en Cairpre, au temps des fils d'Aed Slane".



Sources:
  • Ch.-J. Guyonvarc'h, Textes mythologiques irlandais, Ogam - Celticum, 1980, pp. 157-166
  • F. Le Roux - Ch.-J. Guyonvarc'h, Les Druides, Ouest-France, 1986
  • Fergus Bodu pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    cycle des invasions (Le) [ Les cycles des textes irlandais ]
    Fintan mac Bochra [ personnages de la mythologie irlandaise (de Fachtna à Furbaide) ]
    livre de Lismore (Le) [ Les manuscrits irlandais ]
    livre jaune de Lecan (Le) [ Les manuscrits irlandais ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurtextes mythologiques irlandais (Les)
    Vers la fiche précédenteexploits d'enfance de Cúchulainn (Les)
    Vers la fiche suivanteglossaire de Cormac (Le)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page textes irlandais



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2021 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)