Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact



Annonces


Gaule
Orient
Express




Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > bibliographie / ouvrages généraux sur les Celtes / Gaulois en guerre [A Deyber]
Retour
Encyclopédie Celtique

Les Gaulois en guerre [A Deyber]

  • Les Gaulois en guerre - Stratégies, tactiques et techniques , Alain Deyber , 2009 , Errance , ISBN:2-87772-390-9 , Prix indicatif: 39,00 €

La guerre dans la civilisation celtique n'a été que rarement évoquée, et jamais sous un angle militaire. Pourtant, dans la société gauloise de la fin de l'Indépendance, la guerre était un phénomène quasi permanent.

Plutôt que de se référer à la simple histoire événementielle, basée en particulier sur le récit de Jules César, l'auteur propose ici d'examiner d'autres causes, plus profondes : longues traditions guerrières et violence latente multiforme aboutissant parfois à un hallucinant carnage, conceptions religieuses exaltant le héros et le sacrifice suprême, société dont les fondements matériels reposent sur une véritable ?économie de la guerre?, le tout sur fond de conflits avec l'étranger.

L'art de la guerre à La Tène D ou finale (IIe/Ier s. av. J.-C.) a connu de profondes mutations par rapport à la période antérieure : mise en place progressive d'un processus de décision codifié, structuration des forces, accroissement des effectifs, développement d'un art du commandement avec des préoccupations stratégiques embryonnaires et leur traduction tactique sur le terrain modifiant la manière traditionnelle de combattre. La diversification de l'armement précède ou accompagne le développement des armes "tactiques" et, en particulier, celui des troupes montées, véritable fer de lance des armées. Dans l'infanterie, on assiste à la substitution partielle de formations plus légères et mobiles à l'antique phalange grecque. C'est aussi l'époque du développement des fortifications et des premiers balbutiements dans l'art de la poliorcétique (ou science du siège des places fortes).

Certains nobles celtes ? les equites ? tentent alors de détourner cette force naissante à leur seul profit, faisant de la guerre un métier à part, une activité de professionnels et non plus un spectacle d'amateurs en quête d'émotions fortes.

Cet ouvrage, issu d'un travail de doctorat, aborde les divers aspects de ce problème central de l'Histoire et suggère des voies de recherche novatrices qui intéresseront les historiens mais aussi les militaires et un public cultivé



Sommaire:
Hommages
Remerciements
Préface
Tableau chronologique

Introduction

1. Pourquoi ce sujet?

Les raisons d'un choix
La nature du choix
2. Problèmes de définitions: cadres géographique et temporel et questions sémantiques
Le cadre géographique et la structuration de l'espace.
  • Les attaches maritimes
  • Les attaches continentales
  • Les montagnes centrales
    Le cadre temporel
  • La Tène finale ou D
  • Le terminus ante quem
  • Le terminus post quem
  • Entre ces deux termes
    Les questions sémantiques: stratégie, tactique, bataille, combat.
    3. Sources et documentation: une analyse critique.
    L'Antiquité
  • Les sources littéraires, historiques et géographiques, journaux de guerre de l'époque
  • Les sources épigraphiques (inscriptions, graffites, numismatique) et linguistiques (ethnonymie,toponymie)
  • Les sources archéologiques (iconographie, realia)
    Les temps médiévaux, l'Epoque Moderne, la recherche contemporaine
  • Sources classiques, archéologie des champs de bataille et archéologie expérimentale
  • Les données comparatives
  • Fil conducteur de l'étude et économie d'ensemble.

    I. L'état de guerre

    1. Les causes et les motifs conduisant au déclenchement de la guerre.
    Traditions guerrières et violence ; la guerre à La Tène B et C
    Un fort esprit de conquête ancré dans la tradition ; la guerre à La Tène B et C.
  • La violence interne
  • Violence endémique
  • Guerres clientélaires et rapports conflictuels de voisinage
  • Déchirements entre familles, institutions ou partis.
  • Les dégâts collatéraux du mercenariat
    De nombreux signes ostentatoires d'expression de la puissance.
  • Les noms de peuples.
  • Les noms d'hommes.
  • Les noms de places fortes et d'établissements spécialisés.
    Analyse des facteurs
    Les causes traditionnelles : une " économie de la guerre" ?
  • Les crises d'écosystèmes
  • La quête de nouvelles ressources
  • La recherche forcée de nouveaux territoires sous l'effet de la pression démographique.
  • La recherche du butin, matériel et humain.
  • Le rôle des métaux précieux, armes financières.
    Les causes nouvelles : Les guerres étrangères ont-elles contribué à créer de nouvelles dynamiques.
  • Les premières guerres contre Rome et leur cortège de confiscations et d'abus en tous genres
  • L'invasion des Cimbro-Teutoniques
  • Les guerres en réaction à l'entreprise césarienne.
  • Les derniers soubresauts
    2.La guerre et la religion
    Les rituels guerriers
    Le rythme sacral de la guerre
  • La guerre, activité saisonnière
  • Le calendrier gaulois
    Les aspects religieux d'une campagne militaire.
  • La décision d'entrer en guerre, le rôle du conseil armé, le problème des sacrifices humains.
  • La déclaration de guerre: un acte codifié.
  • Le départ en campagne
  • La conduite des opérations
  • L'arrêt des hostilités et ses conséquences pour les parties en présence, les rites de la victoire, une géographie du sacré guerrier.
    La chasse, succédané de la guerre à valeur religieuse ?
  • Une nécessité
  • Un don des dieux ?
    Peut-on parler d'une religion des armées gauloises ?
    Le culte des "insigna et des signa"
  • Les realia ...
  • ...et leur signification militaire
  • ...et religieuse
    Cultes militaires et divinités guerrières
    Une question en discussion : a-t-il existé ou non un culte du chef ?
  • Un culte des ancêtres ?
  • Un culte du héros ?
    Les frontières de la vie religieuse et les lois de la guerre.
    Foi, superstitions et croyances.
  • La conception de l'âme et de l'au-delà et le mépris du corps humain.
  • Croyances magiques
    Une loi de la guerre en lien avec le domaine religieux? la prise du crâne du vaincu.
    3. Le passage de la paix à la guerre et de la guerre à la paix.
    Les bases juridiques d'un droit de la guerre
    L'exercice du droit d'initiative
    L'ordre de prendre les armes et d'attaquer.
    La nomination aux fonctions militaires.
    Entre deux situations extrêmes, le recueil de conseils avisés.
    Les agents des diplomaties gauloises : un personnel haut en couleur
    Hérauts ...
    ... et ambassadeurs ...
    ... ou rois et autres puissants personnages
    Les trêves, les traités et les conventions
    Un "ius in armis"
    La trêve.
    Le traité.
    Le droit de relever ses morts et de leur donner une sêpulture
    Le trophée
    Guerre juste et injuste ?
    Le sort des prisonniers
  • La mise à mort
  • La libération contre rançon
    La fin du conflit et le traitement du vaincu.
    Le traitement individuel du vaincu.
  • L'état du terrain à la fin de bataille et les premières mesures physiques à l'encontre du vaincu.
  • Les autres cas de mises à mort
  • La réduction en esclavage
  • La captivité en attente de décision ultérieure
  • Remise conventionnelle d'otages
  • Enrôlement des vaincus dans l'armée du vainqueur
  • Guerres et violences physiques en Gaule à La Tène D
    Le traitement économique du vaincu
  • L'état matériel du terrain après la bataille
  • Pillage ...
  • ... et butin
  • Paiement d'un tribu
  • Engagements sous serment

    II Le facteur humain

    1. La mobilisation des armées : problèmes techniques
    Les problèmes de la mobilisation
    La montée en puissance de l'armée de Vercingétorix
    La levée de l'armée de secours d'Alésia
    La convocation
    Le lancement et l'adresse des convocations
    Les dates de la tenue de ces rassemblements
    Les lieux de rassemblements
    Les délibérations
    Environnement religieux
    Discours et harangues
    Les serments
    La constitution des armées
    Les formations
    Le commandement et l'organisation
    L'articulation des armées
    Les forces sur le champ de bataille
    L'acheminement des troupes
    Le déploiement des troupes
    L'ambiance du champ de bataille
    La démobilisation des troupes
    Le problème du personnel guerrier
    La question des effectifs et de leur articulation
    Les effectifs globaux
    Les effectifs de la cavalerie par rapport à l'infanterie
    Les effectifs des garnisons
    La classe militaire
    Son prestige
    Ses relations avec les représentants de la classe subalterne
    Sa richesse
    Ses qualités d'esprit et qualités morales
    Son autorité
    La place du chef au combat
    Les caractères physiques
    Les autres guerriers
    Le " menu peuple "
    Existait-il des groupes armés permanents de professionnels ?
  • Le peuple des " Budenicenses " : des gardes-frontières ?
  • Les " Ambactes " et " Soldures " : des représentants de confréries guerrières?
  • Les mercenaires : des professionnels de la guerre loues à " prix d'or "
    La chaîne hiérarchique et la transmission des ordres
    La chaîne de commandement
    La transmission des ordres
    Les non combattants et leur place dans le fait guerrier
    Les honneurs ou l'opprobre : récompenses et sanctions
    Les honneurs
    L'opprobre
    3. Un facteur d'efficacité ou de faiblesse: le moral
    Que sait-on de la psychologie du combattant et de la valeur combative du guerrier des armées gauloises ?
    La vaillance des Gaulois était légendaire
    Les témoignages historiques
    Les motivations et autres ressorts
    Des guerriers motivés
    L'explication des différences de comportement
    La coercition - force - et la manipulation - ruse - comme succédané.

    III L'art militaire

    Les "armes" tactiques, la tenue, l'armement et l'équipement des combattants
    L'armement gaulois de La Tène D : quelques généralités
    Le costume de guerre
    L'armement des guerriers
    Les protections
  • Protections pectorales
  • Caparaçons
  • Protection de la tête
  • Bouclier
  • Efficacité de cet armement défensif
    Les armes offensives
  • Epée
  • Lance
  • Les armes de jet : javelots
  • arcs et flèches
  • frondes et leurs projectiles
  • pierres à lancer à la main
  • effets de ces traits
  • poignard ou coutelas
    Les armes de circonstance
  • Armes incendialres
  • Projectiles d'écrasement
  • Hache d'armes
    Les armes " tactiques "
    L'infanterie, " reine des batailles "
    La charrerie
    Les troupes montées
    Les troupes légères
    Les soutiens et leur effet sur l'économie de guerre
  • Servants et valets d'armes
  • La fabrication et l'entretien de l'armement et des équipements associés
  • Le soutien médical
    2. Peut-on parler de " conceptions stratégiques" ?
    Stratégie... n'est pas tactique... ni combat. Les théories à l'épreuve de quelques faits
    Stratégie
    Tactique
    Les modes de combat gaulois et le champ de bataille
    Défense du territoire et défense du peuple : deux conceptions différentes aux effets opposés
    L'influence de la géographie et la valorisation des données naturelles
    L'art de la fortification : l'oppidum et les camps, rempart, portes, tours, fossé
    Et la guerre sur mer ?
    3. Les problèmes tactiques: quelques facteurs d'efficacité
    Les exercices et l'entraînement au combat
    Les mouvements, marches, déplacements et franchissements
    La contre-mobilité tactique
    Attaque et défense des oppida et des camps
    Renseignement et ruse
    Un cas particulier : le combat de nuit
    La logistique : faits et méfaits
    Au total, la durée des opérations et les limites du système de guerre celtique

    Conclusion

    Bilan des guerres
    Un problème méthodologique
    Les conséquences
    Les conséquences politiques
    Les aspects militaires
    Les aspects démographiques
    Les ruines matérielles et les gains
    Les traumatismes sociaux et moraux
    2. Peut-on identifier des constantes, des disparitions et des innovations ?
    Les grands principes de la guerre
    Les trois hyper-principes
  • L'économie des forces ou la bonne gestion des moyens
  • La liberté d'action
  • La surprise et son corollaire, la sûreté
    Les quatre principes secondaires
  • La concentration des efforts
  • L'unité d'action ou de commandement
  • Les forces morales
  • Le renseignement
    Les deux paramètres de la ma'nœuvre
    La puissance de choc
    La mobilité
    Les lacunes du système
    3. Emprunts et influences
    Les Grecs et les Carthaginois
    Les Romains et les lbères
    Les Germains et les Bretons

    Glossaire
    Abréviations et signes usuels
    Bibliographie
    Cartes
    Index général


  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Deyber (Alain) [ auteurs actuels ou récents ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurouvrages généraux sur les Celtes
    Vers la fiche précédenteGaulois à petits pas [P. Maguer] (Les)
    Vers la fiche suivanteGaule selon Strabon - Du texte à l'archéologie [P. Thollard] (La)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page bibliographie



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2020 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)