Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact



Annonces


Gaule
Orient
Express




Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > médecine par les plantes / plantes très probablement utilisées par les Gaulois / mélisse (merisimorion)
Retour
Encyclopédie Celtique

mélisse (merisimorion)

La médecine chez les Celtes
Nom commun:Mélisse
Scientifique:Melissa officinalis L. (Labiées)
Nom gaulois:Merisimorion
Autres noms:citronnelle, citronnade, herbe au citron, piment des abeilles, thé de France

C'est le Pseudo-Dioscoride qui nous en donne le nom gaulois (Pseudo-Dioscoride, Sur la matière médicale).

Dioscoride nous en dit ceci: "Les feuilles bues avec du vin, ou emplâtrées aident aux morsures de chiens et d'araignées [...] Elle aide en s'en lavant la bouche, aux douleurs de dents". Dioscoride s'en sert également contre la dysenterie, contre les intoxications par les champignons, contre les douleurs abdominales, comme expectorant pour les asthmatiques. En emplâtre avec du sel, il l'utilisait pour nettoyer les ulcères et sur les rhumatismes pour en calmer les douleurs(Dioscoride, Sur la matière médicale).

Pour Pline, "c'est un remède très efficace contre les piqûres d'abeilles, de guêpes et des insectes de ce genre, comme aussi des araignées et des scorpions; avec du carbonate de soude contre les suffocations de matrice; dans du vin contre les coliques. On applique les feuilles avec du sel dans les écrouelles et les affections du siège. La décoction est emménagogue, dissipe les inflammations et guérit les ulcères; elle calme les douleurs articulaires et les morsures de chiens. Elle est bonne pour les dysenteries invétérées, dans le mal coeliaque, dans l'orthopnée, dans les troubles de la rate et dans les ulcères de poitrine. Le suc, en action avec du miel, passe pour un excellent traitement des brouillards de la vue" (Pline, Histoire Naturelle).

La mélisse fut rendu célèbre par des religieuses: les Carmes déchaussées de la rue de Vaugirard (Paris), qui réalisèrent une eau de mélisse (Il s'agissait du produit d'une distillation de mélisse fraîche, macérée dans de l'alcool et du vin blanc avec divers aromates). Chomel nous dit qu'elle était "fort estimée pour l'apoplexie, la léthargie et l'épilepsie, pour les vapeurs, les coliques, la suppression des ordinaires et celles des urines". (Pierre-Jean-Baptiste Chomel, Abrégé de l'histoire des plantes usuelles, Ed Duprat-Duverger, Paris, An XII (1804), 7e ed, 2 vol, Ier vol, p 238.)

Les propriétés qu'attribuaient les anciens à la mélisse n'ont pas été retrouvées. Cependant l'huile essentielle est antibactérienne et antifongique. Et l'extrait aqueux a une action antithyroïdienne, antivirale (bons résultats par voie locale sur l'herpès) et anti-gonadotrope. (Bruneton, Pharmacognosie - Phytochimie - Plantes médicinales, p.431).



Sources:
  • J. Bruneton, Pharmacognosie-Phytochimie-Plantes médicinales, 2e ed, Lavoisier, TEC DOC, Paris 1997
  • P.-J.-B. Chomel, Abrégé de l'histoire des plantes usuelles, Ed Duprat-Duverger, Paris, 1804
  • Pierre Louarn pour l'Arbre Celtique
  • Photo : Thomas Colin pour l'Arbre Celtique

  • Navigation
    Vers le niveau supérieurplantes très probablement utilisées par les Gaulois
    Vers la fiche précédentelierre terrestre (suibites)
    Vers la fiche suivantementhe pouliot (albolon)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page médecine par les plantes



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2020 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)