Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact



Annonces


Gaule
Orient
Express




Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > Celtes dans l'Histoire / guerre des Gaules [-58:-51] / nobles de Gaule sont autoritairement réunis à Portus Itius [été -54]
Retour
Encyclopédie Celtique

Les nobles de Gaule sont autoritairement réunis à Portus Itius [été -54]

Les nobles de Gaule sont autoritairement réunis à Portus Itius (été 54 av. J.-C.)

Après une courte intervention chez les Trévires visant à éviter que n’y éclate - dans l’immédiat - un soulèvement, César regagna Portus Itius (région du cap Gris-Nez ?) où la noblesse et la cavalerie gauloise avaient été convoquées. Dans l’optique d’empêcher tout soulèvement pendant la nouvelle campagne qu’il comptait mener sur l’île de Bretagne, il fut décidé que les nobles des cités considérées comme acquises à sa cause seraient gardés en résidence surveillée à Portus Itius, tandis que les nobles dont il doutait de la fidélité seraient réduits au rang d’otages et contraints de le suivre en Bretagne (Guerre des Gaules, V, 5).

César indique que cette décision a été principalement motivée par la nécessité d’éloigner Dumnorix de la cité des Éduens. Cet homme, que César avait gracié à contrecœur en 58 av. J.-C., prétendait à la royauté dans sa cité contre l’avis de nombreux citoyens, faisant courir le risque de déstabiliser les Éduens, principaux alliés de Rome. Dumnorix n’accepta l’éloignement de sa cité que voulait lui imposer César et, après avoir tenté d’obtenir de lui son maintien en Gaule, il tenta de soulever les autres otages. En effet, Dumnorix fit courir le bruit que les otages contraints de suivre César en Bretagne étaient voués à y être éliminés (Guerre des Gaules, V, 6).

Le jour de l’embarquement venu, Dumnorix profita du tumulte pour fuir Portus Itius avec la cavalerie éduenne. César envoya donc la cavalerie à sa poursuite avec pour ordre de ramener les fuyards vivants, ou de les tuer s’ils opposaient de la résistance. Une fois rattrapé, Dumnorix tenta de résister et fut tué, tandis que ses cavaliers rentrèrent de le rang (Guerre des Gaules, V, 7). Aucun autre cas de tentative de fuite ne fut rapporté, impliquant que la mort de Dumnorix servit d’avertissement et d’illustration de la détermination des Romains. Une fois cet incident clos, César fit reprendre l’embarquement des troupes romaines, longtemps repoussé.


César, Guerre des Gaules, V, 5 : "Ces choses terminées, César se rend avec les légions au port Itius. Là, il apprend que quarante navires construits chez les Meldes, repoussés par une tempête, n'avaient pu tenir leur route, et étaient rentrés dans le port d'où ils étaient partis. Il trouva les autres prêts à mettre à la voile et pourvus de tout. La cavalerie de toute la Gaule, au nombre de quatre mille hommes, se réunit en ce lieu, ainsi que les principaux habitants des cités. César avait résolu de ne laisser sur le continent que le petit nombre des hommes influents dont la fidélité lui était bien connue, et d'emmener les autres comme otages avec lui ; car il craignait quelque mouvement dans la Gaule, pendant son absence."

César, Guerre des Gaules, V, 6 : "Parmi ces chefs était l'Héduen Dumnorix, dont nous avons déjà parlé. C'était celui-là surtout que César voulait avoir avec lui, connaissant son caractère avide de nouveautés, son ambition, son courage, son grand crédit parmi les Gaulois. Il faut ajouter à ces motifs que déjà Dumnorix avait dit dans une assemblée des Héduens que César lui offrait la royauté dans son pays. Ce propos leur avait fortement déplu ; et ils n'osaient adresser à César ni refus ni prières. II n'en fut instruit que par ses hôtes. Dumnorix eut d'abord recours à toutes sortes de supplications pour rester en Gaule, disant, tantôt qu'il craignait la mer à laquelle il n'était pas habitué, tantôt qu'il était retenu par des scrupules de religion. Lorsqu'il vit qu'on lui refusait obstinément sa demande, et que tout espoir de l'obtenir était perdu, il commença à intriguer auprès des chefs de la Gaule, à les prendre à part et à les presser de rester sur le continent ; il cherchait à leur inspirer des craintes ; ce n'était pas sans motif qu'on dégarnissait la Gaule de toute sa noblesse, le dessein de César était de faire périr, après leur passage en Bretagne, ceux qu'il n'osait égorger à la vue des Gaulois ; il leur donna sa foi et sollicita la leur pour faire de concert ce qu'ils croiraient utile à la Gaule. Plusieurs rapports instruisirent César de ces menées."

César, Guerre des Gaules, V, 7 : "À ces nouvelles, César, qui avait donné tant de considération à la nation héduenne, résolut de réprimer et de prévenir Dumnorix par tous les moyens possibles. Comme il le voyait persévérer dans sa folie, il crut devoir l'empêcher de nuire à ses intérêts et à ceux de la république. Pendant les vingt-cinq jours environ qu'il resta dans le port, retenu par un vent du nord-ouest qui souffle d'ordinaire sur cette côte pendant une grande partie de l'année, il s'appliqua à contenir Dumnorix dans le devoir, et néanmoins à se tenir au fait de toutes ses démarches. Enfin le temps devint favorable, et César ordonna aux soldats et aux cavaliers de s'embarquer. Mais, profitant de la préoccupation générale, Dumnorix sortit du camp avec la cavalerie héduenne, à l'insu de César, pour retourner dans son pays. Sur l'avis qui lui en fut donné, César, suspendant le départ et ajournant toute affaire, envoya à sa poursuite une grande partie de la cavalerie, avec ordre de le ramener, ou, s'il résistait et n'obéissait pas, de le tuer ; bien certain qu'il avait tout à craindre, pendant son absence, d'un homme qui, en sa présence, avait méprisé ses ordres. Dumnorix, lorsqu'on l'eut atteint, fit résistance, mit l'épée à la main, et implora la fidélité des siens, s'écriant à plusieurs reprises qu'il était libre et membre d'une nation libre. Il fut, comme on le leur avait ordonné, entouré et mis à mort. Les cavaliers héduens revinrent tous vers César."


Sources:
  • Julien Quiret pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    César rétablit l’ordre chez les Trévires [printemps / début de l’été -54] [ La guerre des Gaules [-58:-51] ]
    Dumnorix / Dubnorix [ Les personnages historiques ]
    Eduens / Héduens / Ardyens [ Les peuples de Gaule Celtique ]
    Guerre des Gaules [Jules César] (La) [ ouvrages antiques & anciens ]
    Jules César [ auteurs antiques et anciens ]
    préparatifs de la seconde expédition de César en Bretagne [hiver-été -54] (Les) [ Seconde expédition de César en Bretagne [été -54] ]
    Seconde expédition de César en Bretagne [été -54] [ Les campagnes de Jules César en Bretagne [-55:-54] ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurguerre des Gaules [-58:-51] (La)
    Vers la fiche précédenteCésar rétablit l’ordre chez les Trévires [printemps / début de l’été -54]
    Vers la fiche suivanteassemblée de la Gaule à Samarobriva [automne -54] (L')
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page Celtes dans l



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2019 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)