Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne :
aujourd'hui :
au total :

Annonces



Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > archéologie / grands sites archéologiques / sanctuaire de la Forêt d'Halatte (Ognon, Oise)
Retour
Encyclopédie Celtique

Le sanctuaire de la Forêt d'Halatte (Ognon, Oise)

Le temple de la forêt d'Halatte

Sanctuaire consacré à la guérison, repéré par des forestiers en 1825 et fouillé à deux reprises, entre 1873 et 1874 sous la direction de Victor-Amédée de Caix de Saint-Aymour (Durand, 2000 ; Lontcho, 2002), puis entre 1996 et 1999 sous la direction de Marc Durand, archéologue-conseil de la ville de Senlis. Ce sanctuaire était situé à proximité immédiate d'Augustomagus (Senlis), métropole des Silvanectes, dans l'actuelle forêt d'Halatte, sur la commune d'Ognon (Oise).

Un temple gallo-romain de tradition indigène

Le sanctuaire de la forêt d'Halatte était délimité par une enceinte d'une quarantaine de mètres de côté (42,20 x 34,50 mètres), de forme trapézoïdale, au centre de laquelle se trouvait un fanum carré, composé d'une cella rectangulaire (7,90 x 8,80 mètres), entourée d'un déambulatoire de trois mètres de large. La cella abritait une statue, haute de 1,70 mètres sans la tête, représentant une divinité féminine non-identifiée. La facture de cette statue contraste avec la piètre qualité des sculptures (ex-voto) retrouvées sur le site, impliquant qu'elle ait été l'?uvre d'un professionnel. Il paraît certain qu'elle ait été la déesse tutélaire de ce sanctuaire (Lontcho, 2002). Deux petits bâtiments annexes ont été fouillés au sein de l'enceinte, interprétés comme des favisæ, espaces où étaient stockés les ex-voto que l'on ne pouvait exposer au niveau du temple lui-même, faute de place. Enfin, l'ensemble de l'enceinte du sanctuaire était précédée d'un fossé de 3 mètres de large pour une profondeur comprise entre 0,90 et 1 mètre.

Ce temple a été bâti in situ entre 48 et 60 ap. J.-C. (Durand, 2000 ; Lontcho, 2002). En effet, contrairement à de nombreux sanctuaires gallo-romains, le temple de la forêt d'Halatte n'a pas été érigé sur les vestiges d'une construction plus ancienne. Ce site archéologique a connu son apogée aux IIIe et IVe s. ap. J.-C. et semble avoir été abandonné au début du Ve s. ap. J.-C. Des traces de destruction ont été repérées, datées des environs de 380 ap. J.-C. et attribuées aux barbares ou aux Chrétiens (Lontcho, 2002).

Au centre de la cella a été mis au jour un dépôt contemporain de la création du sanctuaire. Ce dépôt est composé d'un vase et d'un crâne humain tourné vers le ciel, dans l'axe médian du fanum, c'est à dire sur un axe est-ouest. Deux vertèbres cervicales étaient restées en position à la base du crâne impliquant une décollation réalisée sur un homme vivant ou mort, et non la récupération sur un squelette (Durand, 2000 ; Lontcho, 2002). Cette découverte est d'autant plus surprenante que le sanctuaire a été fondé à l'époque romaine. S'agît-il de l'un de ces sacrifices humains décrits par les sources romaines postérieures à la guerre des Gaules ? Quoiqu'il en soit, cette découverte implique une survivance des spécificités cultuelles celtiques plus d'un siècle après le rattachement à Rome.

Un sanctuaire consacré à la guérison

De nombreux ex-voto ont mis au jour dans l'enceinte du sanctuaire. Ces 361 ex-voto (D'après l'article publié par Durand & Finon, 2000, qui fait la catalogue exhaustif de ces ex-voto) représentaient les organes malades, ici, essentiellement des organes sexuels et des seins de femmes. Outre d'éventuelles maladies vénériennes, F. Lontcho (2002) estime que l'on venait soigner dans ce sanctuaire, les problèmes de fécondité. D'autres ex-voto représentent des jambes, des têtes, sinon même des corps entiers impliquant que la divinité pouvait soigner d'autres pathologies et des représentations d'enfants emmaillotés. Aussi, des représentations animalières y ont également été découvertes, pouvant être interprétées comme des demandes de sauvegarde et / ou de fécondité des troupeaux (Lontcho, 2002). Enfin, en plus de ces nombreux ex-voto, précisons que 1127 monnaies, 18000 tessons, des milliers d'ossements d'animaux et 40 fibules en bronze y ont été découverts (Durand, 2000 ; Lontcho, 2002).

Un monolithe haut de 1,30 mètres ayant fait l'objet d'une dévotion particulières a été identifié dans l'enceinte du sanctuaire. 160 offrandes monétaires ont été retrouvées autour, la majorité datées du IVe s. ap. J.-C., période au cours de laquelle le sanctuaire a connu son apogée.


Sources:
  • Durand M., & C. Finon, (2000) - « Catalogue des ex-voto anatomiques du temple gallo-romain de la forêt d'Halatte (Oise) », Revue archéologique de Picardie, n° spécial 18, pp.9-91
  • Durand M., (2000) - « Le temple gallo-romain de la forêt d'Halatte (Commune d'Ognon, Oise). Nouvelle interprétation du site à la suite des fouilles de 1996 à 1999 », Revue archéologique de Picardie, n° spécial 18, pp.93-142
  • Lontcho, F. (2002) - « Selon le v?u, le temple de la forêt d'Halatte », L'Archéologue, Archéologie Nouvelle, n°61, pp.27-29
  • Julien Quiret pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Archéologie des sanctuaires en Gaule romaine [Collectif] [ ouvrages sur l'archéologie ]
    Augustomagus / Ciuitas Siluanectum (Senlis) [ villes gauloises & gallo-romaines [de Aballo à Axima] ]
    Silvanectes / Sulbanectes / Ulmanectes [ Les peuples de Gaule Belgique ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurgrands sites archéologiques (Les)
    Vers la fiche précédentetombe aux cavaliers de Gondole (La)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page archéologie



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2018 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)