Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne :
aujourd'hui :
au total :

Annonces



Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > Celtes dans l'antiquité / Celtes dans l'Histoire / traité de l'Iber [-226]
Retour
Encyclopédie Celtique

Le traité de l'Iber [-226]

Le traité de l'Iber.

En 226 av. J.-C., un traité fut conclu entre Rome et Carthage (alors dirigée par Hasdrubal le Beau), visant à se partager le littoral gaulois et ibère en zones d'influence. La rive droite de l'Iber (Iberus, l'Ebre) appartenait de fait, à la zone d'influence de Carthage, tandis que le Sud de la Gaule, les Pyrénées et la rive gauche de l'Ebre passèrent sous influence romaine. De ce fait, ni les Romains, ni les Carthaginois n'eurent le droit de passer le fleuve. Cet accord est curieux lorsqu'il est replacé dans son contexte : Rome ne possédait alors aucun territoire en Espagne, ni même en Gaule transalpine. En fait, dans le cadre de ce traité, Rome intervenait pour garantir la pérennité des comptoirs de son principal allié en Méditerranée occidentale, Massalia. Massalia et Rome avaient depuis longtemps conclu un foedus aequum, justifiant cette intervention.

Tite-Live, Histoire romaine, XXI, 2 : "Plus politique que guerrier, en offrant l'hospitalité aux petits princes de l'Afrique, il se concilia par les monarques l'affection des sujets, et accrut ainsi, non moins que par la guerre et les armes, la puissance de Carthage. [...] L'habileté d'Hasdrubal à gagner les peuples et à les soumettre à ses lois avait engagé les Romains à renouveler avec lui le traité d'alliance, aux conditions que l'Hèbre serait la limite des deux empires, et que Sagonte, placée entre les deux puissances, conserverait sa liberté."

Polyve, Histoire, II, 3 : "Les grandes conquêtes qu'Hasdrubal avait déjà faites, et le degré de puissance où il était parvenu, firent prendre aux Romains la résolution de penser sérieusement à ce qui se passait en Espagne. Ils se trouvèrent coupables de s'être endormis sur l'accroissement de la domination des Carthaginois, et songèrent tout de bon à réparer cette faute. Ils n'osèrent pourtant alors ni leur prescrire des lois trop dures, ni prendre les armes contre eux; ils avaient assez à faire de se tenir en garde contre les Gaulois, dont ils étaient menacés, et que l'on attendait presque de jour en jour. Il leur parut qu'il était plus à propos d'user de douceur avec Hasdrubal, jusqu'à ce que par une bataille ils se fussent débarrassés des Gaulois, ennemis qui n'épiaient que l'occasion de leur nuire, et dont il fallait nécessairement qu'ils se défissent, non seulement pour se rendre maîtres de l'Italie, mais encore pour demeurer paisibles dans leur propre patrie. Ils envoyèrent donc des ambassadeurs à Hasdrubal , et dans le traité qu'ils firent avec lui, sans faire mention du reste de l'Espagne, ils exigeaient seulement qu'il ne portât pas la guerre au-delà de l'Èbre : ces conditions acceptées, ils tournèrent toutes leurs forces contre les Gaulois."

Polyve, Histoire, II, 5 : "En Espagne la puissance des Carthaginois s'étendait et s'affermissait de plus en plus pendant tous ces mouvements, sans que les Romains pussent y mettre obstacle. Les Gaulois les pressaient l'épée dans les reins ; comment veiller sur ce qui se passait dans un royaume éloigné ? Ce qui leur importait le plus, était de se mettre en sûreté contre les Gaulois ; ils y donnèrent tous leurs soins. Après avoir mis des bornes aux conquêtes des Carthaginois par un traité fait avec Hasdrubal, et dont nous avons parlé plus haut, ils ne pensèrent plus qu'à finir une bonne fois avec l'ennemi le plus proche."

On notera néanmoins que ce traité aboutit certainement à la perte des comptoirs massaliotes situés au sud de l'Ebre, tels Αλωνίς (Alônis, Santa-Pola ?), Ἀρτεμίσιον (Artemision, Dénia), Ἡμεροσκοπεῖον (Hemeroskopeion, Ifach, Calpe) et Μαινάκη (Mainaké, Torre-del-Mar ? / Cerro-del-Peñón ?). Les comptoirs situés au nord de l'Ebre, tels que Ῥόδη (Rhodè, Santa-Maria, Rosas), Eμπόριον (Emporion, San-Martín-de-Ampurias), Ἀφροδισιάς (Aphrodisias, Port-Vendres) ou encore Αγαθή Τύχη (Agatha Tychê, Agde), proches des régions revendiquées par Carthage, furent conservées par Massalia.

Il est aussi peut-être possible de déceler ici la volonté très ancienne des Romains de mettre la main sur les territoires de leur zone d'influence, notamment les régions bordant la voie héracléenne. C'est certainement dans le cadre de cet accord que Rome pouvait s'autoriser à intervenir dans le sud de la Gaule pour protéger les possessions massaliotes, tel que cela sera fait en 218, 182, 154 et 125-124 av. J.-C. (Cf. fiches suivantes :).
> La campagne d'Hannibal Barca en Gaule transalpine (218 av. J.-C.)
> Les pirates ligures s'attaquent aux possessions massaliotes (182 av. J.-C.)
> La guerre contre les Déciates et la Oxybiens (154 av. J.-C.)
> La campagne de Marcus Fulvius Flaccus contre les Celto-Ligures (125 av. J.-C.)
> La campagne de Gaius Sextius Calvinus contre les Salyens (124 av. J.-C.)

Cet accord fut de relativement courte durée. Après le meurtre de Hasdrubal le beau par un Celte (220 av. J.-C.), Hannibal arriva au pouvoir. Ce dernier contestait les termes du traité, notamment le statut accordé à Saguntum (Sagonte). Entre 221 et 219 av. J.-C., il rassembla une armée et ravagea le territoire des Celtibères installés au sud de l'Ebre. Il étendit ainsi l'empire de Carthage à ce fleuve, annexant ainsi toute la zone d'influence carthaginoise.

Tite-Live, Histoire Romaine, XXI, 5 : "Le pays fut dévasté, et, quelques jours après, les Carpétans étaient soumis. Dès lors tout le pays situé au-delà de l'Iberus, Sagonte exceptée, subissait le joug de Carthage."

Dans le cadre de sa conquête de l'Espagne, Hannibal s'est attaqué à aux populations du sud de l'Ebre, alliées de Saguntum (Sagonte). La cité de Saguntum députa quelques personnes pour plaider leur cause à Rome, mais rapidement, et contrairement à toute attente, Hannibal tourna ses troupes contre cette ville. Cet événement marqua le début de la Seconde guerre punique (219-202 av. J.-C.).

Tite-Live, Histoire Romaine, XXI, 6 : "La guerre n'avait pas encore commencé avec Sagonte; mais déjà des contestations, germes de guerre, lui étaient suscitées avec ses voisins surtout avec les Turdétans. L'auteur même du litige se présentait pour arbitre ; il était clair que la force, et non le droit, l'emporterait : les Sagontins alors envoyèrent à Rome une députation pour demander des secours contre l'ennemi dont ils se voyaient menacés. Publius Cornélius Scipion et Tibérius Sempronius Longus étaient consuls. La députation entendue dans le sénat, l'affaire mise en délibération, on fut d'avis de faire passer des députés en Espagne pour prendre des informations sur la situation des alliés : dans le cas où leur cause paraîtrait juste, les ambassadeurs devaient sommer Hannibal de ne plus inquiéter les Sagontins, alliés de Rome; puis passer en Afrique, pour porter à Carthage les plaintes des alliés de Rome. La députation à peine décrétée n'était point encore partie, qu'on reçut, plus tôt qu'on ne s'y attendait, la nouvelle du siège de Sagonte."


Sources:
  • Julien Quiret pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Agathé Tyché / Agatha / Agathé (Agde) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Alônis (La Picola, Santa Pola) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Aphrodisias / Aphrodision / Portus Veneris / Fanum Veneris (Port-Vendres) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Artemision / Dianum (Dénia) [ colonies et comptoirs grecs ]
    campagne d'Hannibal Barca en Gaule transalpine [-218] (La) [ Les Gaulois au cours de la seconde Guerre Punique [-219 : -207] ]
    campagnes d'Hannibal contre les Celtibères [-221:-219] (Les) [ invasion de la péninsule ibérique par les Carthaginois [-238:-218] ]
    Carthaginois soulèvent les Boïens et les Insubres [été -218] (Les) [ Les Celtes en Italie (Gaule Cisalpine) ]
    conquête du sud de la Gaule par les Romains [-125:-118] (La) [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Emporion - Palaiapolis et Neopolis ? - (San-Martín-de-Ampurias) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Gaulois au cours de la seconde Guerre Punique [-219 : -207] (Les) [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Gaulois sont au centre d'une intense activité diplomatique [-219:-218] (Les) [ Les Gaulois au cours de la seconde Guerre Punique [-219 : -207] ]
    Guerre romano-gauloise [-226:-222] (La) Fiche récemment créée ou modifiée [ Les Celtes en Italie (Gaule Cisalpine) ]
    Hemeroscopeion / Hemeroscopium (Ifach, Calpe) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Ibérique [Appien] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Insubres, Boïens, Taurisques et Gésates s'allient pour attaquer Rome [-226:-225] [ La Guerre romano-gauloise [-226:-222] ]
    La guerre contre les Déciates et les Oxybiens [-155:-154] [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Ligures et Celtes sont pris en compte dans les conditions de paix dictées par Scipion [-202] [ Les mercenaires celtes en Afrique du nord [-301/-298:-47] ]
    Mainakè / Mænace / Menace (Torre-del-Mar ? Cerro-del-Peñón ?) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Massalia et les comptoirs phocéens de Méditerranée occidentale. [-600:-49] [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Mobilisation des Romains et des autres peuples d'Italie [-226:-225] [ La Guerre romano-gauloise [-226:-222] ]
    pirates ligures s'attaquent aux possessions massaliotes [-182] (Les) [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Pyrenaîa / Pyrène / Pyrenaeus (Pyrénées) [ monts et montagnes ]
    Rhoda / Rhodé (Santa-Maria, Rosas) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Romains envoient des députés plaider leur cause en Gaule [-219:-218] (les) [ Les Gaulois sont au centre d'une intense activité diplomatique [-219:-218] ]
    Rome dépêche Marcus Fulvius Flaccus en Gaule pour secourir les Massaliotes [-125:-124] [ La guerre contre les Salyens et les Voconces [-125:-122] ]
    Scipion Émilien rencontre les habitants de Narbo et Corbilo [après -146 ?] [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurCeltes dans l'Histoire (Les)
    Vers la fiche précédenteCeltes et Ligures combattent dans les rangs carthaginois contre Hiéron et les Romains [-263]
    Vers la fiche suivanteGaulois au cours de la seconde Guerre Punique [-219 : -207] (Les)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page Celtes dans l



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2019 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)