Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact



Annonces


Gaule
Orient
Express




Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > villes et oppida celtiques / colonies et comptoirs grecs / Rhodanousia / Rhodanusia (L'Argentière - Espeyran, Saint-Gilles)
Retour
Encyclopédie Celtique

Rhodanousia / Rhodanusia (L'Argentière - Espeyran, Saint-Gilles)

Les villes Celtiques
Nom antique:Rhodanousia / Ροδανουσία
Nom actuel:L'Argentière - Espeyran
Ville:Saint-Gilles
Localisation:Gard
Peuple:Massaliotes
Etymologie:La rhodanienne (grec)


Rhodanousia / Ροδανουσία / Ροην - Nom d'un important poste grec situé près de l'embouchure du Rhône, probablement localisé au niveau des lieux-dit l'Argentière et Espeyran, sur la commune de Saint-Gilles (Gard). Ce nom se rapporte certainement à celui du Rhône voisin, plus qu'à celui d'éventuels colons rhodiens. Ce poste, certainement bien défendu devait, selon Strabon (qui le mentionne sous la forme Ροην), servir à défendre le littoral massaliote contre d'éventuelles incursions gauloises par la vallée du Rhône. En plus de cela, il semble évident qu'à l'instar de Θηλίνη (Théliné), Ροδανουσία constituait un point important sur la célèbre voie commerciale du Rhône et certainement un des sites privilégiés de diffusion, vers la Gaule, de la culture grecque.

Les quelques témoignages antiques ne suffisent pas à situer de façon précise Ροδανουσία, néanmoins des découvertes réalisées au XXe s. à l'Argentière, près du château d'Espeyran de nombreux fragments architecturaux monumentaux (fûts et bases de colonnes, chapiteaux, pilastres corinthiens, chapiteau doriques), inscriptions grecques, céramiques attiques, pseudo-ioniennes, amphores massaliotes, céramiques étrusques et italiques (Provost, 1999), incitent à reconnaître ici la présence d'une ancienne ville grecque. Ce site est connu depuis des fouilles conduites en 1909 et avait été identifié comme étant l'Héraclée de Pline (Histoire Naturelle, III, 33). Les datations obtenues sur le matériel découvert ici ont conduit à rejeter cette première hypothèse et y reconnaître l'antique Ροδανουσία (Héraclée était abandonnée du temps du Pline eu Ier s. ap. J.-C., or le site fouillé montre au contraire une intense activité à cette époque) (Provost, 1999). Les plus anciens vestiges reconnus remontent aux alentours de 525 av. J.-C., ce qui doit correspondre à la date de fondation de ce comptoir.


Pseudo-Scymnos, v. 201-216 : Après eux, étant allés en Ibérie, les Phocéens qui avaient fondé Massilia occupèrent Agathè, Rhodanusie, que le grand fleuve Rhône baigne de ses eaux. Tout près est Massilia très-grande ville, colonie des Phocéens.

Strabon, Géographie, IV, 1, 5 : Ajoutons qu'ils avaient employé leurs forces militaires à fonder un certain nombre de places destinées à leur servir de boulevards contre les Barbares : les unes, situées sur la frontière d'Ibérie, devaient les couvrir contre les incursions des Ibères, de ce même peuple à qui ils ont communiqué avec le temps les rites de leur culte national (le culte de Diane d'Ephèse), et que nous voyons aujourd'hui sacrifier à la façon même des Grecs ; les autres, telles que Rhodanusia et Agathé, devaient les défendre contre les Barbares des bords du Rhône ; d'autres enfin, à savoir Tauroentium, Olbia, Antipolis et Nicaea, devaient arrêter les Salyens et les Ligyens des Alpes. Massalia possède encore des cales ou abris pour les vaisseaux et tout un arsenal

Etienne de Byzance, Abrégés des Ethniques : "Rhadanusie, ville Massaliote. Ethnique : Rhadanusien".

Etienne de Byzance, Abrégés des Ethniques : "Rhodanusie, ville dépendante de Massalie ; l'habitant, Rhodanusios (Rhodanusie), féminin, Rhodanusia.".

Quelques auteurs tardifs, tels Sidoine Apollinaire (Ve s. ap. J.-C.), mentionnent encore Rhodanusia. Dans les Lettres de cet auteur, il faut y reconnaître l'actuelle ville de Lyon. Il semble que Sidoine Apollinaire ne fasse que reprendre Hoeres (I, 9) de Saint-Irénée, qui au IIe s. ap. J.-C. nommait déjà Lyon - Rhodanousia - c'est à dire "la rhodanienne".

Sidoine Apollinaire, Lettes, I, 5 : En sortant des murs de notre Rhodanusia, je me servis de la poste impériale, comme appelé par l'empereur lui-même ; sur ma route, s'offraient les demeures de mes connaissances et de mes proches; ce qui me retardait, ce n'était donc pas le manque de voitures, mais la foule de mes amis ; ils me serraient en d'étroits embrassements, et me souhaitaient à l'envi un heureux voyage, un retour plus heureux encore. C'est ainsi que j'arrivai aux Alpes ; je les franchis promptement et sans peine, entre les flancs escarpés de montagnes effrayantes, par un sentier doux que la neige avait creusé sur le chemin ordinaire.



Sources:
  • Provost M., (1999) - Carte archéologique de la Gaule 30/3 - Le Gard, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, pp.615-629
  • Julien Quiret pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Adretios [ personnages sur inscriptions (de Abacius à Avorix) ]
    Carte archéologique de la Gaule 30/3 - Le Gard [M. Provost] [ Carte archéologique de la Gaule ]
    carte des colonies et comptoirs massaliotes [ cartographie ]
    chapiteau d'Espeyran (Le) [ Les inscriptions funéraires gallo-grecques ]
    fin de l'indépendance de Marseille et des comptoirs phocéens de Gaule [-49] (La) [ Histoire des Gallo-romains [-51:?] ]
    Heraclea / Hérakleia (Pointe-de-Vella, Port-de-Bouc ?) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Massalia et les comptoirs phocéens de Méditerranée occidentale. [-600:-49] [ Les Celtes dans l'Histoire ]
    Narbonnaise par Strabon (La) [ La Géographie de Strabon ]
    Rhodanus (Rhône) [ fleuves & rivières (de Ratostabius à Rutuba) ]
    Rinnos [ personnages sur inscriptions (de Rantillus à Rutenus) ]
    Théliné (Arles) [ colonies et comptoirs grecs ]
    Volques Arécomiques [ Volques ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurcolonies et comptoirs grecs
    Vers la fiche précédenteRhoda / Rhodé (Santa-Maria, Rosas)
    Vers la fiche suivanteSyracusanos / Syracosion (Porto-Vecchio)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page villes et oppida celtiques



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2021 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)