Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne :
aujourd'hui :
au total :

Annonces



Retour
Encyclopédie Celtique

Taranis

Les divinités celtiques
Nom:Taranis
Interpretatio romana:Jupiter
Fonction:Dieu du tonnerre
Etymologie:L'orage


Taranis - C'est Lucain dans la Guerre Civile qui nous parle d'une divinité gauloise nommé Taranis, à laquelle était fait des sacrifices humains. Des annotations faites sur des manuscrits de Lucain, insistent d'ailleurs sur cette pratique, et précisent de surcroit son assimilation au dieu romain Jupiter. Ce nom est basé sur la racine celtique *taran- "tonnerre, orage". Son assimilation à Jupiter, souvent qualifié de tonans (tonnant), est de fait évidente.

Lucain, La guerre civile, I, 441-446 : "Toi aussi, tu t'es réjoui que les combats aient changé de théâtre, Trévire, et toi, Ligure, maintenant rasé, gracieux jadis avec tes cheveux flottants sur la nuque et préféré à toute la Gaule chevelue, et ceux qui apaisent par un sang horrible le féroce Teutatès, le hideux Esus dans ses sauvages sanctuaires, Taranis aux autels non moins cruels que ceux de la Diane scythique."

Taranis est d'un côté un dieu père, une sorte de Jupiter muni de la foudre ("taran", tonnerre), et de l'autre un dieu sanguinaire exigeant son tribut de têtes humaines. La foudre l'assimile justement à la germanique Donar et à déesse védique Indra, toutes deux liées à Uranus et particulièrement proches de la classe de l'aristocratie guerrière.

Cette divinité apparait dans l'épigraphie sous une forme bien différente de celle donnée par Lucain. La plus ancienne attestation, en alphabet grec, est sur un bloc de pierre d'Orgon, où il est graphié : ΤΑΡΑΝΟΟΥ, ce qui laisse présager une forme gauloise : Taranos. A Amiens une inscription comporte le nom de Taranuos, s'agit-il d'un anthroponyme à caractère théophorique, ou du nom de la divinité ? A Thauron, c'est un Jupiter qui est qualifié de Taranuensis (Jupiter du lieu de Taranus), le nom de la ville semble d'ailleurs conserver le nom du dieu (Taranus--->Thauron).

En Allemagne et en Croatie, des inscriptions donnent le nom d'un divinité : Taranucnus (composé en *taranu-(i)cnos "le fils de Taranus". Mais comment un Jupiter Taranus peut-il avoir un fils lui aussi assimilé à Jupiter ? Ou doit on traduire ces inscriptions par : "Jupiter le fils de Taranus" ?

Bien que P. Lajoye propose de lire Taranucno (ou éventuellement Tonitratori) sur l'inscription d' Alt Often en Hongrie (AE 1955, 8), où seul est noté le "T" initial (P. Lajoye, Des dieux gaulois, Archaéolingua, Budapest, 2008.). Mais la comparaison, et les similitudes, avec une inscription de Bolcske (AE 1991, 1324), montre bien qu'il faut lire : Teutanus et non Taranucnus.

Alt Often (AE 1955, 8)
I(OVI) O(PTIMO) M(AXIMO) T(EVTANO?) PRO SALVTE A<T=D>Q(VE) INCOLVMITATE [[IMP(ERATORIS) CAES(ARIS) AVRELIANI]] P(II) F(ELICIS) INVICTI AVG(VSTI) TOTIVSQ(VE) DOMVS DIVIN(A)E EIVS ET CIVIT(ATIS) ERAVISC(ORVM) T(ITVS) FL(AVIVS) TITANVS AVGVR ET M(ARCVS) AVR(ELIVS) [......] [......] [......] [......] [...]O CO(N)S(VLIBVS)

Bolcske (AE 1991, 1324)
[I(OVI)] O(PTIMO) M(AXIMO) TEVTA(NO) [P]RO SALVTE D(OMINI) N(OSTRI) [[IMP(ERATORIS) M(ARCI) AVR(ELI) SEVE]][[RI ALEXANDRI]] AVG(VSTI) ET INCOLVMITATE CIVITAT(IS) ERAVISCORVM P(VBLIVS) AELI(VS) PRAESENS ET M(ARCVS) AVR(ELIVS) PROCVLV[S II]VIRI COL(ONIAE) AQ(VINCENSIVM) D[E]DICAVE(RVNT) III (!) IVNIAS IMP(ERATORE) [[CAES(ARE) SEVERO]] [[ALEXANDRO]] II ET MARCELLO (!) CO(N)S(VLIBVS)

En italie, A Tesero di Sottopendonda, une inscription en alphabet de Lugano sur un manche en os de cerf et datée du IVe ou IIIe av. J.-C., porte le nom de Taranis (). Mais là encore, s'agit-il dun objet votif dédié à Taranis, ou est-ce le nom théophorique du propriétaire ?

Le dieu à la roue ? Il existe en Gaule de nombreuses représentations d'un Jupiter Stator tenant à la main une roue. Mais il n'est dans ce cas jamais accompagné du nom de Taranus. Le Jupiter Stator des Romains portent un sceptre, jamais une roue. Il s'agit donc d'un Jupiter typiquement gaulois. Mais est-ce bien Taranus ?

Cette divinité à la roue figure notamment sur le chaudron de Gundestrup, où le dieu est représenté lèvant les deux bras, dont l'un tient une roue assisté par un personnage (photo ci-contre). A Chatelet dans la Haute-Marne, fut trouvé une statuette représentant un Jupiter à la roue. Sur cette statuette, il porte à main gauche une roue, qui repose au sol. A main droite, il brandit un foudre. Sur son épaule droite, un anneau sur lequel sont enfilés des esses.

Photos :

  • Divinité considérée comme étant Taranus sur la mosaïque de Saint-Romain-en-Gal.
  • L'inscription gallo-grecque d'Orgon.
  • Taranis sur le chaudron de Gundestrup


  • Attestations épigraphiques.

    PaysRégionLocalitéNomAssimilationCompagnon
    (Parèdre)
    Allemagne
    BoeckingenTaranucnus

    GodramsteinRavinis
    CroatieScardonaTaranucusJupiter
    HongrieAlt OfenTaranucnus?IOM
    FranceBouches-du-RhôneOrgonTaranos
    CreuseThauronTaranuensis?IOM
    SommeAmiensTaranuos
    Italie
    Tesero di SottopendondaTaranis

    Boeckingen (CIL 13, 6478)
    DEO TARANVCNO VERAT[I]VS PRIMVS EX IVSSV

    Godramstein (CIL 13, 6094) (corrigé)
    IN H(ONOREM) D(OMVS) D(IVINAE) DEO [T]ARANUCNO RAVINI QVIBVS EX COLLATA STIPE[...] IVL(IVS) IVL[...] IVSS[V

    Scardona (CIL 03, 2804)
    IOVI TARANVCO ARRIA SVCCESSA V(OTVM) S(OLVIT)

    Orgon
    ΟΥΗΒΡΟΥΜΑΡΟC ΔΕΔΕ ΤΑΡΑΝΟΟΥ ΒΡΑTΟΥΔΕΚAΝΤΕΜ

    Thauron (ILTG 185)
    NVM(INI) AVG(VSTI) ET I(OVI) O(PTIMO) M(AXIMO) TARANVEN[...] D(E) S(VO) P(RO) P(IETATE) P(OSVIT)

    Amiens (AE 1966, 269)
    TARANVOS


    Sources:
  • P. Lajoye, Des dieux gaulois, Archaéolingua, Budapest, 2008.
  • D. Szabo, "Par Taranis ? Par Toutatis ? Par Teutanus ? Le culte de Jupiter Teutanus chez les Celtes danubiens", in Religion et société en Gaule, Errance, 2006.
  • Patrice Lajoye pour l'Arbre Celtique
  • Pierre Crombet pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Ambiens [ Les peuples de Gaule Belgique ]
    bloc de pierre d'Orgon (Le) [ Les dédicaces gallo-grecques ]
    Dagda / Taranis / Teutates [ généralités sur les divinités et les héros celtiques ]
    dieux gaulois [P. Lajoye] (Des) [ ouvrages sur la spiritualité, mythologie et symbolisme ]
    Esus [ Les divinités gauloises & gallo-romaines (de Eaecus à Exsobinus) ]
    Gliuieu Eil Taran [ personnages de la mythologie galloise (de Garwen à Gwythr) ]
    Jupiter / Zeus [ interpretatio romana ]
    Samarobriva / Samarabriva (Amiens) [ villes gauloises & gallo-romaines [de Salerabriva à Summum Pyreneum] ]
    Taranis [ Les divinités dans les textes anciens ]
    Taranis par Lucain [ Taranis ]
    Taranis sur Lucain (1) [ Taranis ]
    Taranis sur Lucain (2) (en latin) [ Taranis ]
    Taranis sur Lucain (3) (en latin) [ Taranis ]
    taranus : (orage / tonnerre) [ mots et étymons de la langue gauloise : divers ]
    Taranutius [ personnages sur inscriptions (de Taliounia à Trougillus) ]
    Vebrumaros [ personnages sur inscriptions (de Ulato à Vrittakos) ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurdivinités gauloises & gallo-romaines (de Tabaliaenus à Turiacus) (Les)
    Vers la fiche suivanteTavianus
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page divinités gauloises & gallo-romaines



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2018 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)