Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne :
aujourd'hui :
au total :

Annonces



Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > personnages celtiques / personnages historiques / Troucillus / Procillus
Retour
Encyclopédie Celtique

Troucillus / Procillus

Les personnages Celtes
Nom:Troucillus / Procillus
Peuple:Helviens
Etymologie:Le petit misérable
Attesté(e):En 58 avant J.-C.
Evénement:Guerre des Gaules


Troucillus / Procillus (Caius Valerius) - Helvien, fils de C. Valerius Caburus et frère de Domnotaurus. Il fut envoyé comme interprète par César auprès d'Arioviste (qui parlait la langue gauloise) en 58 avant J.-C. Arioviste le soupçonnant d'espionnage le fit charger de chaînes. Notons, comme le suggère C.-J. Guyonvarc'h, que Caius Valerius Troucillus (Jules César, La guerre des gaules, I, 19) et Caius Valerius Procillus (Jules César, La guerre des gaules, I, 47) ne sont en fait qu'un seul personnage.

(1)- Caius Valerius Caburus
(2)----- Caius Valerius Procillus (ou Troucillus)
(2)----- Caius Valerius Domnotaurus + en 52 av. J.-C.

C.-J. Guyonvarc'h, La langue gauloise dans le De bello gallico, in revue du CRBC, La Bretagne linguistique, 6, 1990.: "
-Caius Valerius Troucillus. L'indication de l'origine est intéressante : principem Galliæ Prouinciæ. Ainsi donc César nous dit avoir, auprès de lui, dans son état-major sinon dans son entourage immédiat, un ou plusieurs nobles gaulois originaires de ce qu'il nomme la "province de Gaule", région qui, en 58 avant J.C., était romaine depuis moins de cent ans. Le praenomen et le nomen sont caractéristiques de la citoyenneté romaine acquise par l'adoption d'une gens mais le cognomen est resté gaulois. Et il est certain que le gaulois est encore la langue maternelle de ce personnage puisqu'il en sait assez pour servir d'interprète dans une circonstance délicate. Si nous en croyons César, la noblesse de la Provincia était devenue assez fidèle pour que l'un de ses membre devînt un familiaris du proconsul. Toutefois il importe de corriger un tant soit peu César et de préciser, par la confrontation d'un autre passage du B.G., que Caius Valerius Troucillus est vraisemblablement un Helvien, d'un peuple allié de Rome, limitrophe de la Province mais n'en faisant pas partie.
- Caius Valerius Procillus : plus prolixe, César indique le nom du père et, du même coup, la raison de la citoyenneté romaine. Il ajoute l'âge approximatif (adulescens), trois qualités morales précieuses (virtus, humanitas, fides) et une qualité intellectuelle qui nous intéresse vivement (linguae gallicae scientia). Mais il ne répète pas l'indication d'origine. Une discussion déjà ancienne a porté sur la question de savoir si Caius Valerius Troucillus et Caius Valerius Procillus sont deux personnages différents ou un seul individu dont, dans B.G. I, 47, le cognomen aurait été mal transcrit. Nous ne reprendrons pas cette discussion qui nous semble tranchée en faveur de l'identité par un fait décisif : alors que le thème anthroponymique Trouc- / Troug- est bien attesté, Procillus est absolument isolé.

Jules César, La guerre des gaules, I, 19: "Aussi, avant de rien tenter, il fait appeler Diviciacos, et, écartant ses interprètes ordinaires, il a recours, pour s'entretenir avec lui, à Caïus Valérius Troucillus, grand personnage de la Gaule romaine, qui était son ami et en qui iI avait la plus entière confiance. Il lui rappelle ce qu'on a dit de Dumnorix en sa présence, dans le conseil, et lui fait connaître les renseignements qu'il a obtenus dans des entretiens particuliers ; il le prie instamment de ne pas s'offenser s'il statue lui-même sur le coupable après information régulière ou s'il invite sa cité à le juger."

Jules César, La guerre des gaules, I, 47: "Il crut plus convenable de députer vers Arioviste C. Valérius Procillus, jeune homme plein de courage et de mérite, dont le père, C. Valérius Caburus, avait été fait citoyen romain par C. Valérius Flaccus."

Appien, Celtique, XVII: "Arioviste, le roi des Germains, qui avait obtenu le titre d'ami des Romains, était venu pour conférer avec César : la conférence rompue, il en avait demandé une nouvelle. Mais César ne s'y était pas rendu ; il y avait envoyé les principaux des Gaulois [Procillus]. Arioviste les jeta en prison, et César, avec force menaces, marcha en armes contre lui ; mais son armée fut frappée de terreur par la grande renommée des Germains."


Sources:
  • C.-J. Guyonvarc'h, "La langue gauloise dans le De bello gallico", in revue du CRBC, La Bretagne linguistique, 6, 1990.
  • Pierre Crombet pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Caburus [ Les personnages historiques ]
    Domnotaurus [ Les personnages historiques ]
    Helviens / Albenses [ Les peuples de Gaule Narbonnaise (Province) ]
    Troucillus [ personnages sur inscriptions (de Taliounia à Trougillus) ]
    trougo- / trouget- / *trugant- : (malheureux / misérable) [ mots et étymons de la langue gauloise : défauts et qualités ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurpersonnages historiques (Les)
    Vers la fiche précédenteTogodumnos
    Vers la fiche suivanteTutor (Julius)
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page personnages celtiques



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2018 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)